• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de bakerstreet

sur L'appel du 22 juin 1940


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

bakerstreet bakerstreet 24 juin 2014 16:11

Jeff


Contrairement à une légende, l’armement français était de très bonne qualité, et les chars étaient même supérieurs à ceux des allemands. Leur nombre presque équivalent, le problème venait qu’ils n’étaient pas comme l’avait d’ailleurs déploré De Gaulle, établis en divisons, mais divisés au sein des casernes.....

Les avions étaient aussi très bons, quand ils n’étaient pas désarmés, l’état major semblant se méfier davantage des soldats communistes issus du front populaire, que des allemands. 

La grande percée des Ardennes par les allemands avait bien été observé par des avions de reconnaissance français, ce qui était d’ailleurs facile : 
Ils composaient e plus gros embouteillage de l’histoire, une colonne à l’arrêt qu’il aurait été on ne plus simple de bombarder. 

Malheureusement l’état major décida que la nouvelle n’était pas conforme. Ils avaient décidé qu’il était impossible de passer par les Ardennes. 

Admirable, non ?

On ne perd pas son temps en lisant l’excellent livre posthume de Marcel Bloch, « une étrange défaite », ou officier de réserve, cet historien se trouve plongé au sein de la chienlit : C’est l’état major, et bien sûr les politiques, qui sont à l’origine de ce désastre inimaginable, que Pétain se dépêchera de mettre sur la tête du populo : La faute à 36, à Blum, à la paresse.....

Paxton, le grand historien américain, dira que Pétain, même si’l a été condamné à mort, a bien gagné la bataille de la mémoire, car ces thèses sont restées vivaces, et reprises même par un certain Sarko, quand il expliquera la récession de la France, par les conséquences de 68

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès