• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JMBerniolles

sur « Gone Girl », de David Fincher. Un chef-d'oeuvre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JMBerniolles 15 octobre 2014 20:46

 Il y a un contexte de crise économique aux Etats Unis, celle qui a suivi les subprimes. (le livre est sorti en 2012)

Le licenciement va au-delà de la simple perte d’emploi, l’homme autrefois privilégié, ici c’est un écrivain lié à la presse qui vit à Manhattan et cela pourrait être aussi un trader, est effacé, gommé, il n’y a plus de place pour lui dans son activité... Il explique cela par la technologie, internet.. mais en fait c’est le système.
Le couple se retrouve ensuite dans une ville dévastée par la perte d’une grand centre commercial.

Pour une grande part c’est cette situation et cet environnement qui pèse sur le couple.
C’est ce qui amène les deux époux à tous ses questionnements sur eux-même et sur leur couple.

Le philosophe marxiste Lucien Sève a fait autrefois des études interéssantes sur le poids social dans la personnalité et dans les relations de couple.

La manière dont mari et femme gèrent leur emploi du temps très différemment, construit peu à peu la crise de leur couple. 
Dans le livre c’est justement une des clés du suspence. Au fur et à mesure, les rapports d’autrefois, la situation à Manhattan, éclatent et on préssent l’affrontement grave...
Celui-ci est organisé par l’auteur de manière originale.
Pas crédible ? regardez l’affaire Pistorius .


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès