• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Layly Victor

sur Energie, changements de façade


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Layly Victor Layly Victor 24 octobre 2014 12:34

Les attaques contre les ingénieurs du corps des mines sont récurrentes. Ils sont d’ailleurs la bête noire du grand savant et grand intellectuel Noël Mamère, qui voit en eux le mal absolu, en compétition pour ce titre envié avec Poutine. Il faut préciser que ceux qu’on désigne ainsi sont ceux qui sont sortis dans les dix premiers de l’école Polyrechnique (X), une des plus grandes écoles d’ingénieurs du monde, dans laquelle on est admis à l’issue d’un concours très sélectif, dans lequel les Mathématiques (cette abomination « bourgeoise ») prennent une grande part. Ils sont donc, avec les normaliens, les quelques meilleurs élèves de toute une génération de bacheliers. Ils ont ensuite un complément de formation à l’Ecole des Mines de Paris, d’où leur appellation : X-Mines.
Lors des contacts professionnels que j’ai eu avec eux, j’ai noté leur extraordinaire capacité de mémorisation et d’organisation intellectuelle de l’information. C’est un don. Ce n’est pas une question de réseau. J’ai d’ailleurs remarqué, dans ma vie professionnelle, que ce n’est pas particulier à la France. Tous les pays ont tendance, dans les négociations internationales, dans les réunions de direction, dans les grands projets scientifiques impliquant la collaboration de nombreuses nations, à envoyer ceux qui ont été les meilleurs élèves.
On ne va quand même pas, s’il y a un enjeu sérieux, envoyer la Duflot qui ne sait même pas où se trouve le Japon !
J’ai également rencontré nombre d’entre eux qui étaient issus de milieux très pauvres : comme je suis âgé, c’était l’époque où l’éducation nationale leur offrait une chance, (avant que cette institution, admirée du monde entier, ne soit détruite par les bien pensants de la Place des Vosges), ce qui faisait enrager la bourgeoisie de Saint Germain. Il est vrai qu’aujourd’hui, grâce à la destruction de l’éducation par vos amis, l’accès à ce niveau d’études est de plus en plus réservé à ceux à qui les parents peuvent payer un cursus protégé.
Alors, vos amis qui se réclament de 1871 n’ont rien compris, ainsi que les ânes qui réclament la « démocratie participative », c’est à dire l’écrasante dictature des nuls et des ignares.
Même les bolcheviks avaient compris qu’il fallait à la tête des projets les meilleurs scientifiques, ce qui a permis à nombre d’entre eux (comme Lev Landau) d’échapper aux purges staliniennes.
Mais la France est un pays devenu fou.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès