• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Trelawney

sur Les 35 heures réhabilités


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Trelawney Trelawney 18 décembre 2014 11:20

La spirale infernale du capitalisme

Ce n’est pas la capitalisme qui est en cause, c’est un changement de société qui nous amène vers plus d’injustice.

Vous pensez que le système capitaliste n’a pas évolué depuis l’époque où des patrons faisaient travailler des ouvriers pour réaliser des profits commerciaux. L’évolution (qui n’es est pas une pour moi) vient du fait qu’il n’est plus nécessaire d’avoir des ouvriers, de produire des biens de consommation (énergie, aliments, produits divers) pour s’enrichir. Aujourd’hui il est très facile de s’enrichir tout en ayant la bonne conscience de n’avoir exploité personne. Voila un exemple pour démonter mon propos.

Imaginez que vous soyez un oligarque russe que vous possédez grâce au nickel, pétrole, gaz, une fortune de plusieurs milliards de rouble ou pire, que vous ayez la caution financière des politiques en place. Vous faites appel à un trader diplômé de polytechnique (90% des polytechniciens sont traders). ce dernier va vous trouver des placements rentables à court termes. Vous vous servez de vos milliards comme caution à un prêt de 10 fois la caution. Avec cela vous achetez en roubles le portefeuille d’actions étrangères que vous propose le trader. 6 mois plus tard votre portefeuille à bondi de 20% (en $) pendant que le rouble à chuté de 60%. Ce qui vous fait un bénéfice de 80% de la mise de départ. A cela il faut ajouter que du fait de la baisse du rouble votre caution ne vaut plus rien aussi vous laissez votre caution et ne remboursez plus le prêt de départ. Ce qui fait que vous passez de 80 à 200% en 6 mois. Vous convertissez la moitié de ce pactole en roubles (l’autre partie reste en suisse bien au chaud). Comme bon nombre d’entreprises russes sont en difficultés, vous les achetez à bas prix pour les revendre à des dépeceurs qui auront vite fait de revendre les terrains à droite, les brevets à gauche. Vous voyez que la chute d’une monnaie ne profite jamais à qui l’on pense. Ca été pareil pour le dollars, idem pour le yen japonais. Quand certaines personnes se plaignent d’un euro trop fort, pensez à cela. Donc au fin fond de sa datcha, un oligarque s’enrichi sans avoir un seul employé et sur le dos d’un pays qu’il contribue pour son profit à détruire.

Ces milliardaires oisifs, on les retrouve dans les arcanes du pouvoirs à user de leur pouvoir pour toujours plus s’enrichir. Ils possèdent les médias et ont mis en place une cohorte de politiques tous plus incompétents que serviles. Pour ces gens là, la machine à cash continue de bien fonctionner. Pour encore plus verrouiller le système, ils ont même mis des gens à eux dans les partis dit populaires et les syndicats (Lepaon, Mélenchon, Lepen, Berger, Notat etc). Et quand un patron de PME parle de ses difficultés, il se trouve toujours un syndicaliste pour lui dire qu’il a bâti sa fortune sur le dos des ouvriers. Ca permet de ne pas mettre le doigts sur le vrai problème et pour reigner il n’y a rien de mieux que le clivage.

Alors oui, la tâche est de longue haleine, mais il faut bien cibler nos ennemis et je doute que vous soyez bien informé pour cela.

Pour la petite histoire, j’ai revendu mon entreprise à mon concurrent hollandais. le prix était correct et leur ambition était de conserver un monopole sur le produit en question. Je devais les accompagné 2 ans après la vente. Quand la vente fut finalisé, j’ai été purement mis à la porte et l’on m’a annoncé que les hollandais fermerait la boutique et 60 personnes plus les sous traitants au chômage. Je suis parti dans une longue procédure judiciaire en arguant d’un abus de position dominante et au bout de 2 ans, j’ai gagné mon procès et reçu des hollandais le prix de la vente en dommage et intérêt et j’ai pu conservé l’entreprise que j’ai revendu à bas prix à mon principal client qui avait comme obligation de conserver le personnel. Cet allemand a profité du bas prix de l’entreprise pour investir, s’est attaque au concurrent hollandais et l’a purement et simplement détruit (200 employés hollandais au chômage). Dans cette guerre il n’y a aucun gagnant !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès