• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de velosolex

sur Connaissez-vous Yanis ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 4 février 2015 14:37
Bonjour zen

Obama serait il aussi indulgent avec la Grèce si les créanciers de ce pays étaient américains, au lieu d’être français et allemand !

That is the question.

Les yankees ont aidé la Grèce pour maquiller leurs comptes et entrer dans l’Europe...Un révélateur que l’Europe dés le départ les indisposait et qu’ils entendaient torpiller le vaisseau par tous les moyens. 

Ce truc bancal a été mal construit, sur des motifs essentiellement économiques. 
Reste qu’on peut se demander si ce n’était pas le vœu de la plupart des nations, entendant mal se démettre de leurs prérogatives, et même de rompre leur ambivalence.

 Les grecs ont un pied dans le monde orthodoxe, le porte monnaie dans l’Europe. Le jeu qu’ils jouent avec Poutine est assez révélateur de leur façon de voir l’idée européenne. 

Les dettes ont été souvent annulés. 
Notons tout de même que la France a payé intégralement la sienne envers l’Allemagne, et que le montant additionné de la défaite napoléonienne et de la défaite de 70 était supérieure à celle jugée astronomique de l’’Allemagne après 18, au traité de Versailles....

Faut il pour autant à la France demander maintenant ce règlement ?

Imaginons Hollande aller martialement dans le Vercors, se servant assez ignoblement des horreurs de la guerre pour mettre la France dans une pose de victime, comme l’a fait Tsipras...

Le jeu du nationalisme est toujours dangereux à jouer, et quand on réveille les vieux démons, on ne sait où ça s’arrête. La mémoire victimaire fait des émules un peu partout : Victimes des guerres, de la colonisation, chacun peut légitimer un retour sur investissement de ses grands parents, d’aïeux plus lointains. 

Tout ça pour dire que si la Grèce peut prétendre obtenir quelque chose, cela doit serait plus pertinent que cela se fasse sur des critères d’union et d’intelligence, plutôt qu’en utilisant la démagogie et le clivage, en trouvant toujours un bouc émissaire facile, et les pires chausses trappes
. Elle doit tout de même reconnaître qu’elle n’est pas exempte de reproches, et qu’elle doit s’attaquer sérieusement à ses rentrées d’argent.. .....
Sinon, c’est arroser le désert.

N’oublions pas que si l’Allemagne a vu sa dette effacée dans les années 50, cela s’est fait d’une façon concomitante à deux facteurs :
- Le plan Marshall américain, qui a arrosé tous les pays exempts, et compensé les bénéfices illusoires d’une dette irrécupérable, vue l’état de l’Allemagne. 
- Le potentiel technologique, industriel, et humain de l’Allemagne, qui était encore debout, et prêt à repartir, pour le bénéfice de tous. 




Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès