• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Danièle Dugelay

sur « Qui dira la souffrance d'Aragon ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Danièle Dugelay Danièle Dugelay 26 février 2015 00:32

Les années 50 sont celles de mon adolescence. J’en gardé un bon souvenir, Les jeunes chantaient des chansons souvent gaies ou même comiques, la vie était plus facile même pour les ouvriers, il n’y avait pas de chômage et peu de travail à temps partiel. Par contre, je me souviens d’avoir souvent entendu autour de moi des paroles racistes, discriminatoires. Je ne connaissais pas d’homosexuels car ils se cachaient probablement, nous faisions la guerre contre l’indépendance des colonies et des départements d’outremer, notamment l’Algérie où certains pratiquaient la torture. Les communistes bénéficiaient encore du souvenir de leur engagement dans la résistance et de la défense des salariés les plus pauvres, mais ils étaient critiqués pour leur soutien à l’URSS. A chaque époque ses valeurs, ses qualités et ses déshonneurs.

Ce livre doit être intéressant et émouvant, reflétant des sentiments humains comme la passion, la souffrance, les contradictions et les émotions rencontrées dans les relations à l’intérieur d’une société.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès