• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Fergus

sur Le Procope, de l'Encyclopédie au bonnet phrygien


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 25 mars 2015 11:14

Bonjour, Le p’tit Charles

J’ai, quant à moi, eu la chance d’aller y déjeuner deux ou trois fois lorsque je travaillais à Paris, non loin de l’Odéon. Et j’y suis retourné avec mon épouse il y a une dizaine de jours. Avec le plaisir intact de revoir ce lieu que j’apprécie. C’est d’ailleurs ce qui m’a donné envie d’écrire cet article.

J’ai d’autant plus de mérite à apprécier Le Procope que mon père a longtemps travaillé à... La Régence, du temps où ce restaurant existait encore. Là aussi, ambiance confortable et feutrée sous les lustres en cristal et dans le reflet des grands miroirs. Je garde un souvenir particulier de cet établissement que fréquentaient la plupart des acteurs et actrices de la Comédie Française. Au point que j’ai en ma possession la livre d’or personnel de mon père, empli des annotations et des dessins de personnalités comme Michel Aumont, Geneviève Casile, Jacques Charon, Jean-Claude Drouot, Pierre Dux, Robert Hirsch, Noël-Noël ou Jean Piat, pour ne citer que ceux-là.

Le bicorne de Napoléon est au Procope. Mais la table où le général Bonaparte jouait aux échecs était visible à La Régence. Deux grandes adresses dont l’une des deux a malheureusement disparu. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès