• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Ben Schott

sur Erasmus +, l'Europe fait face à la radicalisation par l'éducation et les activités pour la jeunesse


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ben Schott 4 mai 2015 11:38

“ Le programme EU Youth in Action a déjà financé plusieurs projets importants. Des exemples : Check Point X, visant à l’analyse des tendances radicales dans les sociétés ”

Très orwellien, comme programme ! La première tendance radicale étant celle de gens de moins en moins convaincus par l’arnaque européenne, bien sûr. Et qui conduit elle-même au complotisme, puis fatalement à l’antisémitisme.

“ en se posant la question de la limite entre liberté de parole et incitation à la haine ”

Eh oui ! Encore un grand principe démocratique : la liberté d’expression ne doit profiter qu’à ceux qui approuvent l’arnaque européenne. Les autres sont des déviants (ou des “ cerveaux malades ”, au choix) qui doivent impérativement être “ traités ”. C’est pourquoi la liberté d’expression n’a de sens qu’accompagnée de lois de surveillance.

“ Faith Over Fear, un programme qui s’organise en groupes de travail et rendez-vous interculturels, pour une diffusion de la conscience des stéréotypes négatifs ”

Et l’apprentissage à la détection de ceux-ci ! Quand les bons étudiants européens ont bien compris ce que sont les “ stéréotypes négatifs ” et qu’ils savent les repérer, il convient ensuite de les dénoncer aux autorités qui sauront “ traiter ” les déviants.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès