• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hervé Hum

sur Le grand podium


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 18 août 2015 14:40

C’est vrai, les gens ont l’excuse absolu, celle sensé tuer toute contestation.... Ils s’amusent !

Répondre par la négative, c’est se montrer comme un trouble fête, un rabat joie. Après tout, les prisonniers dans les camps de concentrations essayaient de « s’amuser » pour s’évader de leur condition. Alors il faut rire !

Certes, mais c’est oublier que le monde est ce que nous en faisons et qu’il n’est pas une fatalité.

Qu’il ne faut pas confondre hypocrisie et résistance.

Le prisonnier résiste à l’oppression et le rire est un moyen de défier l’oppresseur. L’hypocrite au contraire, soutient l’oppression, rit de lui même pour lui montrer son allégeance, la vacuité de sa pensée, sa docilité extrême et c’est là toute la différence. Le résistant doit être enfermé physiquement pour interdire ses idées, l’hypocrite enferme lui même ses idées, pour rester libre physiquement.

mais est on vraiment libre physiquement en renonçant à être soi même ? En copiant, singeant autrui ? Est ce le physique qui sert l’esprit ou bien l’inverse ?

Le monde est dominé par ceux qui mettent leur corps au service de leur volonté, les autres sont leurs serviteurs ou esclaves. Encore qu’il faille distinguer ceux qui exercent leur volonté sur eux même, de ceux qui l’exercent sur autrui... Les premiers sont des esprits libres, indépendants, les seconds ceux qu’on appellent des pervers narcissiques.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès