• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Samson

sur Fausses peurs et vrais défis


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Samson Samson 17 septembre 2015 23:39

Je reste trop admiratif pour l’acquis de la Révolution Française que constitue la « Convention des Droits de l’Homme et du Citoyen » que pour jamais vouloir remettre en question notre devoir d’accueil et de solidarité envers les réfugiés, d’où qu’ils viennent et quoiqu’ils fuient.

Ceci posé, je reste fort circonspect quant à ce retournement massif de l’opinion publique en faveur de leur accueil, du seul fait de l’horreur de cette photo d’un malheureux enfant noyé et de sa diffusion « virale » sur les réseaux sociaux. Que je sache, l’horreur reste aux quatre coins du monde et pour bien trop de nos contemporains le lot quotidien, et si les agences de presse regorgent dans leurs archives de clichés tous plus insupportables les uns que les autres, l’opportunité d’en faire les « Une » apparaît nettement moins fréquente, et généralement beaucoup plus orientée.

Les soudaines velléités « humanistes » que se découvre soudain un gouvernement Merkel tranchent avec son intransigeance « ordo-libérale » n’hésitant pas cet été encore à bafouer tant la dignité que les choix démocratiques du peuple grec : cette soudaine générosité d’un modèle économique allemand qui ne repose que sur la précarisation de ses propres classes laborieuses ne paraît s’expliquer que par l’effet d’aubaine d’une crise migratoire qui lui permet de pallier son propre déficit démographique.
Et si je ne doute pas des bienfaits économiques que constituent les migrations, encore faudrait-il qu’on nous explique à qui ils profiteront ! Car dans l’état actuel de l’économie et de l’Union €uropéenne, la réponse ne fait hélas guère de doute : à ces mêmes transnationales qui - avec la bénédiction de la Commission €uropéenne - déstructurent sans relâche les tissus de nos économies locales et nationales pour une mondialisation dont elles seules tirent les bénéfices, ce que le même chœur unanime des économistes omet soigneusement de préciser.

Si cette crise de l’accueil nous confronte à la question des principes « humanistes » fondateurs de l’€urope, elle n’en occulte pas moins à peu de frais les responsabilités tant de l’€urope que de l’OTAN dans son déclenchement : le soutien inconditionnel de l’Occident - France, Angleterre, U$A, ... - à ces prétendus « Printemps arabes » qu’ont largement contribué à générer ses réseaux sociaux a, au nom de la défense des sacro-saints « principes démocratiques », permis de déstabiliser des régimes certes autoritaires mais pourvoyant aux besoins essentiels de leurs populations - accès à l’eau, à l’alimentation, au logement, à l’éducation, aux soins de santé et à la sécurité vitale, en sus pour la Syrie d’une laïcité garante de sa diversité religieuse et culturelle - pour leur substituer le chaos de ce nouvel Africanistan islamiste qui s’étend maintenant à nos portes et génère ces flots de réfugiés (tant économiques que politiques ou religieux) qu’il nous faut maintenant gérer.

Et tant recruteurs jihadistes que médias €uropéens se gardent bien de nous éclairer sur l’enjeu énergétique majeur que constitue pour l’€urope - quitte à, de concert avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, discrètement armer, entraîner et financer Daesh et le Front Al-Nostra dont la prétendue ALS n’est que le faux nez - la chute d’Assad : en matière de pétro-dollars, le cynisme - notamment occidental - semble sans limite, sans quoi la crise syrienne serait depuis longtemps résolue. Pour info, voici la seule référence explicite que j’en ai trouvé dans l’ensemble de la presse francophone, depuis quatre ans !

Alors, humanisme et générosité, oui ! Veillons néanmoins à éviter de sombrer dans la naïveté à laquelle nous convient et nous incitent les sirènes d’une propagande apparemment fort bien orchestrée !

PS :  « Non, la France n’est pas attractive …même pour les réfugiés ! Ils ne cherchent pas à bénéficier de la sécurité sociale, de la CMU et d’autres prestations sociales. Non, ils ne veulent pas aller en France ! Ils veulent juste sauver leur peau et celle de leurs proches ! »
Si tel était réellement le cas pour tous, que leur importerait la destination et l’« attractivité » du pays d’accueil, pourvu que leur sécurité soit garantie ???!

En vous présentant, comme à l’accoutumée, mes cordiales salutations ! smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès