• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de oncle archibald

sur Des grandes entreprises toujours plus voraces


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

oncle archibald 15 janvier 2016 12:17

« Chômage au plus haut, pouvoir d’achat en berne : pour 90 à 99% de la population, la situation économique n’est pas bonne. »

à rapprocher de :

« Dira-t-on bientôt »heureux comme un...Français ?« . La question peut se poser à en croire un sondage BVA pour Le Monde publié mardi. Certes 59% des Français n’ont pas confiance en l’avenir du pays, mais sur le plan personnel, plus de huit sondés sur dix assurent ainsi qu’ils sont heureux. »

Le catastrophisme, le pessimisme et la jalousie institués comme axiomes fondamentaux de toute réflexion, je trouve que ça fait un peu beaucoup. Si on regardait objectivement ce que nous avons dans nos assiettes en s’abstenant de regarder dans l’assiette de notre voisin, la vie serait encore plus belle. Des riches et des pauvres il y en a toujours eu et il y en aura toujours.

En France la très belle façon de retrouver une « fraternité obligée » se trouvait dans l’impôt sur le revenu à taux progressif par tranches, que l’on a sabordé au profit de taxes à taux fixe de toutes sortes qui frappent uniformément tous les citoyens.

C’est la honte majeure de ce gouvernement soi disant de gauche de ne pas avoir fait une réforme fiscale remettant à sa place l’ISRPP. A l’heure des ordinateurs rien n’empêche de multiplier le nombre de tranches et de taux faisant de cet impôt un prélèvement très progressif intelligemment ciblé sur ceux qui peuvent le payer sans aucune incidence sur leur train de vie.

Peut-on m’expliquer pourquoi le taux de la « tranche résiduelle » de cet impôt était plus élevée sous les présidences de Charles de Gaulle et Georges Pompidou qu’un demi siècle plus tard sous la présidence de François Hollande prétendument de gauche ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès