• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre

sur Gare à Victoria Nuland !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Pierre 25 janvier 2016 03:57

@Romab_garev,

@wesson,
C’est vrai que ce thème dépasse le cadre d’un commentaire. Vouloir démontrer que Vladimir Poutine a voulu humilier Victoria Nuland ou pas, c’est pinailler sur des détails.
En revanche, Vladislav Sourkov a bien fait partie d’une deuxième liste de sanctionnés qui touchait des personnalités liées au rattachement de la Crimée.
Je pense que cet article d’Atlantico vous intéressera. (lien)
Je crois que nous sommes d’accords pour dire que la Kremlinologie a toujours été faite de beaucoup de spéculations et de l’interprétation de petits détails factuels. Il en est encore de même aujourd’hui.
Les deux interviewés ne sont pas 100 % sur la même longueur d’onde mais c’est ce qui est intéressant.
Wesson évoque l’effet des sanctions contre la Russie ou plutôt ses effets limités. Je crois qu’on est d’accord, la Russie a eu presque deux ans pour se défendre en prenant des contre-mesures plus ou moins efficaces. 
Je voudrais ajouter à ce qu’a dit wesson l’idée de la création de la banque orthodoxe. (lien) C’est un article très intéressant, la note du Saker aussi.
Je ne sais pas si c’est réalisable mais si oui, c’est encore une idée qui va contrarier les desseins néo-conservateurs.
Mon analyse est que l’idée de l’administration Obama était d’isoler petit à petit Vladimir Poutine en exerçant des pressions de plus en plus forte sur lui et sur la Russie pour qu’il jette finalement le gant ou qu’il démissionne. 
Le problème, c’est qu’on avait besoin de lui pour d’autres dossiers et que son tournant vers l’Asie a déstabilisé les Occidentaux... enfin surtout les Européens.
Barack Obama n’a pas osé choisir l’autre option qui s’offrait à lui : une rupture brutale avec la Russie et son exclusion immédiate des organismes financiers internationaux. Il n’aurait de toute façon pas fait l’unanimité car c’était aussi l’époque de la fronde du Pentagone et de la crise des armes chimiques en Syrie.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès