• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Fergus

sur Mozart, un géant parmi les hommes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 27 janvier 2016 23:22

Bonsoir, bakerstreet

Les symphonies 6, 7, 8 (Le matin, Le midi, Le soir) et 22 (Le philosophe) ne sont pas vraiment révélatrice : Haydn était encore jeune et très loin des chef d’œuvre qu’allait produire plus tard, notamment avec les avec les symphonies 73 (la chasse), 82 (L’ours), 83 (La poule), 87, 88, 89, 90, 92 (Oxford), 93, 94 (La surprise), 96, 97, 100 (Militaire), 101 (L’horloge), 102, 103 (Roulement de tambour) et 104.

Je persiste à affirmer qu’il y a dans beaucoup de symphonies des deux compositeurs de grandes similitudes, même si des œuvres comme les deux symphonies en mineur de Mozart, la 25 et la 40 sont d’une facture assez nettement différentes.

Il y a, me semble-t-il, moins de similitudes dans les concertos, où le génie de Mozart a fait la différence.

Sur le film Amadeus, il ne faut pas s’attacher au « mensonge » : il n’est que la transcription d’une pièce de théâtre basée sur une théorie qui a fait long feu mais a beaucoup fait fantasmer. Personnellement, je ne trouve pas ce film « grotesque » : il suffit à cet égard d’avoir lu des lettres de Mozart pour voir à quel point il a pu être d’une folle insouciance par moments, et même assez volontiers scatologique ! Le film met en évidence, avec la licence du créateur, cette ambivalence de la frivolité et du génie.

« il est vrai que le genre a du mal à s’extraire de ses salons d’opérettes pour bourgeois infatués. Il faut prendre le large... »

C’est précisément le but de « La folle journée » de Nantes à laquelle je consacrerai un article en début de semaine prochaine (l’édition 2016 commence mercredi pour s’achever dimanche).

Le concerto n°3 de Beethoven est l’un de mes préférés pour le piano. Je n’en dirais pas autant de celui de Grieg, non que je ne l’apprécie pas, mais il me parle nettement moins, bien qu’il fasse partie des grandes partitions du genre.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès