• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de bakerstreet

sur Le vélo au cinéma, au delà de celui de Christiane Taubira


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

bakerstreet bakerstreet 4 février 2016 19:34

@oncle archibald
Merci pour ses précisions utiles. Vous avez raison, la gamme Simca « luxe » se décomposait en Versailles, Chambord, et autre Ariane, reconnaissables à l’inclinaison des ailes arrière. Des copies d’« américaines ». Remarquons que c’était le souci de pas mal de starlettes françaises à l’époque, alors que les américaines enviaient parfois le look des françaises. 

Moi j’habitais tout gosse derrière une base américaine ; j’ai deux cousines qui se sont mariées à l’époque avec des aviateurs américains. Le mythe de l’ouest était omniprésent. Et je crois bien que ma vision du monde en a été un peu affectée. Harley, Chevrolet somptueuses côtoyaient les dauphines, voir les B.B Peugeot, et c’était surement dur pour les gars du coin de faire front face à la concurrence déloyale...
Il faut pas mal d’années pour qu’une époque se transforme en mythe, avec la nostalgie qui va avec. « Jour de fête » de Tati, sonne toujours aussi bien, et n’a pas vieilli. 
 Mais je ne vois pas trop ceux qui s’attachent à notre époque. Peut être est ce un effet de l’age ? je ne sais pas ; il y eut toujours des époques assez creuses, comme la restauration, par exemple, où les immédiats après guerre. 
L’important est de trouver le vent, et de faire attention quand on passe de l’autre coté, de ne pas prendre la baume dans la tronche. La navigation a beaucoup changé elle aussi. Je regardais ce document sur Alain Gerbault dernièrement, qui est très intéressant, un voileux de son temps, une époque où la mer me semble t’il était bien plus immense.
Alain Gerbault, le courage de fuir (Documentaire de 2010 ...

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès