• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Shawford

sur Dépasser les RELIGIONS ... pour atteindre DIEU !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

LEELOO Shawford 15 février 2016 14:19

@philouie

Au temps pour moi, je te devais en effet une réponse à ce que tu avais écrit (pfiou c’est fastidieux de revenir dans les commentaires de 5 en 5 sur le profil smiley), à savoir :
J’ai regardé votre vidéo. Il y aurait matière à débat. Quelques remarques rapides :
Pour ma part, mon approche est plus psychologique que neurologique, néanmoins je note des points de convergence qui ne sont pas pour me déplaire.
Sur la conscience de soi, je n’ai pas trop compris comment il la justifie, mais c’est un élément essentiel de la pratique religieuse. de l’examen de conscience chrétienne, à la simple prière musulmane, la forme la plus élaborée se trouvant peut-être chez les bouddhistes avec le sutra des 4 établissements de l’attention.
Par ailleurs, et là aussi je n’ai pas tout à fait capté, mais de mon coté je ne crois pas à l’individualité de la conscience, bien que cette individualité s’acquière par le processus d’individuation. Je le formule ainsi : l’homme vit d’abord en meute qui est un substitut à la Mère, c’est à dire au Créateur. Dans la meute c’est « on » qui pense.
Enfin je crois beaucoup, pour la résolution de nos problèmes, à l’amour et à la nécessité d’une qualité de maternage que nos sociétés ont complétement perdu de vue.

Bon ce que j’en ressors c’est que tu oublies ou mésestimes l’apport central de ce documentaire qui fait une synthèse assez prodigieuse de l’apport des neurosciences dans la conscience de soi et sociale, à savoir l’empathie.

Celle ci, l’empathie et l’état d’esprit qui va avec, est non seulement utile dans les rapports aux autres sur le plan psychologique, mais plus surement elle est indispensable à soi même.

Car en montrant précisément la nature des neurones miroirs qui nous connectent de facto à l’ensemble de nos semblables, on se doit d’en tirer les conclusions suivantes :

- seul le fait de regarder chez eux comment ils nous voient eux mêmes peut permettre d’appréhender notre conscience pour ce qu’elle est, sinon c’est juste un état indistinct et fluctuant qui est soumis de façon invariante à la dissonance cognitive,

- seule l’attitude consistant à essayer de se mettre à la place de l’autre et non pas édicter son propre point de vue pour chercher à le convaincre du bien fondé de ses propres convictions personnelles peut nous permettre d’appréhender ce qu’est réellement notre propre conscience,

- par delà en mésestimant en permanence cette nécessité absolue de se connaître soi même grâce au regard que nous renvoie les autres, tout notre pathos est un passeport direct pour le néant individuel et par voie de conséquence collectif.

De façon plus claire et adaptée à notre dialogue et à l’article ici présent, la science actuelle nous enseigne très clairement que nous sommes un super organisme, et que seul notre égo défaillant associé à la volonté de la société dans son ensemble et ou d’une frange dominante de celle ci de faire taire ces découvertes (ou de ne favoriser en rien l’essor de telles connaissances et c’est pas nouveau, suffit de voir par exemple comment Henri Laborit est à des milliards d’années lumières d’avoir la reconnaissance qu’il mérite) nous empêche d’avoir une spiritualité et une ouverture à l’autre capable de changer de façon irréversible et complète le fonctionnement absurde de l’espèce humaine.

Alors je te demande pas de me croire sur pièce mais de bien réfléchir ici à l’apport décisif qu’un tel documentaire se devrait de t’apporter, de nous apporter à tous.

A défaut, tu te vautres juste dans une croyance qui si elle vaut ce qu’elle vaut en tant moyen de parer à ta dissonance cognitive, exclut toute possibilité d’évolution réelle de ta, de notre mentalité, de nos idiomes et de notre vivre ensemble.

Et à tout le moins si les musulmans vous prétendez vraiment vous accorder avec tous les apports de la science expérimentale, s’il te plait philouie, ne te cache pas derrière ton petit doigt, ose, sois un précurseur, démontre que tu serais capable de te tourner vers de tels préceptes en ton âme, conscience et raison.
Sans rien renier du respect de ta culture, tu mettrais alors pour de bon un vent complet à tous tes contradicteurs ici ou ailleurs (qui je te rassure ne valent pas mieux que toi dans leur quasi absolue majorité vis à vis de ce que j’ai essayé de faire passer ici comme idée, laquelle ne peut être entendue valablement qu’en se penchant sérieusement pour commencer sur ce documentaire qui doit être vu et revu pour vraiment en saisir toutes les acceptions).


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès