• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Laurent 47

sur Les causes (méconnues) du conflit syrien


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Laurent 47 17 juin 2016 12:59

Je crois me rappeler qu’en 2011, l’émir du Qatar ( pays qui dispose de ressources gazières énormes )
a intimé l’ordre à Bachar Al-Assad de laisser passer sur le territoire syrien un gazoduc pour atteindre la Méditerranée.
Ce gazoduc devait au passage alimenter la Turquie, et récupérer les deux gisements offshore israéliens au large de Gaza, avant de traverser la Méditerranée pour alimenter l’Europe par le Sud et contrer Gazprom.
Mais le président syrien a logiquement refusé, d’abord parce que la Syrie n’est pas le vassal du Qatar, et surtout parce qu’elle recèle elle-même d’importants gisements gaziers.
Alors, des troubles ont éclaté dans la région d’Homs ( là où devait passer le fameux gazoduc ), provoqués par des rebelles modérés ( des mercenaires à la solde des Etats-Unis, des émirats du Golfe, de la Turquie, de l’Arabie Saoudite, et des pays européens ).
Et ils auraient réussi leur coup sans l’intervention musclée de la Russie, liée à la Syrie par un accord tacite de défense après l’appel à l’aide de Bachar Al-Assad !
Au cas où la « Communauté Internationale » ( les pays que j’ai cités ) a le moindre doute, il va falloir qu’elle comprenne une chose :
La Russie parle peu mais agit vite, étant-donné qu’elle en a les moyens !
Et s’ils insistent, il va falloir en payer le prix !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès