• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Djam

sur Pourquoi le foot peut nous satisfaire si profondément


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 11 juillet 2016 10:48

Chère Alina Reyes... chacun voit et comprend ce qui l’arrange dans tout phénomène. Je parle bien sûr de l’interprétation que vous faites là du foot qui, semble-t-il, vous plaît comme jeu. Et vous avez tout à fait le droit d’aimer ces grandes manifestations où la masse ne devient plus qu’un seul corps produisant un égrégor... comme disent certains esprits portés sur l’ésotérisme...

Pour autant, lorsque vous écrivez : « La propension de certains à ne voir dans le football que jeux du cirque tient de l’aveuglement puritain, il est difficile de ne pas percevoir dans ce jugement à l’emporte-pièce une nette volonté de discréditer tous ceux qui auraient le malheur d’y voir autre chose que ce que vous voulez y voir !

Et là, chère Alina, je crains que vous ayez perdu la modération et le doute nécessaires à toute analyse d’un événement... Et puisque vous indiquez dans votre profil que »vous écrivez beaucoup de livres", je vous suggère la lecture de deux petits livrets forts utiles en ces temps de footballerie beuglante et hystérisée (tiens, je fais dans la psy aussi smiley) :

LE FOOTBALL, une peste émotionnelle de Jean Marie Brohm et Marc Perelman (Ed. de La Passion)
LES INTELLECTUELS ET LE FOOTBALL, montée de tous les maux et recul de la pensée (de la coupe du monde 98 à la coupe du monde 2002) de Marc Prelman (même éditeur)

Vous y verrez peut-être autre chose que l’analogie sexuelle qui semble vous convenir...
Ahhhh ben oui, on ne voit et comprend que ce qui résonne en soi...nous cherchons toujours à plaquer sur les faits ce qui nous occupe en dedans !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès