• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de njama

sur Le projet d'un Grand Kurdistan aujourd'hui


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 30 septembre 2016 13:03

@ Yael P

Si vous voulez suivre les derniers développements sur le terrain ... concernant les Kurdes vous en tirerez les conclusions que vous voudrez....

La coalition a détruit ces derniers jours tous les ponts sur l’Euphrate à Deir Ez-Zor, à Al Mayadin et à Abou Kamal  !!! (carte) cela signifie que l’Euphrate devient de fait par ces destructions une sorte de frontière fermée. S’agit-il vraiment de protéger daech comme titre presstv ?

Syrie : la Coalition détruit les ponts de Deir Ez-Zor pour protéger Daech face à la progression de l’armée
« Ces derniers jours, les avions de la coalition internationale ont bombardé et détruit systématiquement les pont de la province : les ponts de Mayadin et de Bou Kamal (dans la banlieue est), mais aussi le Pont suspendu, le pont Siyassiah et le pont Qanamat à l’intérieur de la ville de Deir ez-Zor. »
 
alors que la « bataille de Mossoul » a commencé aujourd’hui pour en déloger l’EI ?
ou s’agit-il d’une manœuvre pour isoler toute la partie nord-est de la Syrie à l’est de l’Euphrate, afin d’en rendre à terme l’accès difficile pour l’armée syrienne qui contrôle encore Hassaké et Deir Ez-Zor... ???
le but est-il vraiment de détruire l’EI , alors que les US ont bombardé l’armée syrienne à Deir Ez-zor pour soutenir l’offensive de l’EI ** ?
ou de le chasser vers le nord-est de la Syrie pour former un Sunnistan ? les djihadistes occupant déjà Raqqa ...
ou de détruire l’EI pour créer un kurdistan ?

La coalition combattrait l’EI en Irak, et l’aiderait en Syrie ? que peut signifier ce double-face ?
------------
** "Obama au secours de Daech" comme l’écrivait Bruno Guigueu

ou s’agissait-il comme l’analyse Lina KENNOUCHE (journaliste auteure, doctorante en sciences politiques à l’université Saint-Joseph de Beyrouth) de Maintenir l’EI à Deir ez-Zor pour une victoire à Mossoul
19/09/2016
Une reconquête de cette zone de l’est de la Syrie par les alliés du régime signifierait la réouverture de l’axe stratégique Téhéran-Bagdad-Damas, que Washington entend à tout prix éviter.

[...........]
Mossoul vs Deir ez-Zor
Deux explications sur cette attaque surprise semblent cependant s’imposer. L’affaiblissement des forces du régime qui mènent l’offensive contre l’EI à Deir ez-Zor n’est pas un non-sens dans le cadre des préparatifs de la bataille finale de Mossoul en Irak. En effet, si Washington mène une guerre totale contre l’EI et prive le groupe d’une zone de repli à Raqqa et Deir ez-Zor, non seulement les combats s’annoncent d’une grande férocité dans le cadre d’une offensive acharnée et extrêmement coûteuse, mais il faudrait également compter sur une plus grande participation des unités de mobilisation populaire Hached al-Chaabi, en Irak. Or, si les Américains planifient une victoire-éclair à moindre coût, il est exclu, pour atteindre cet objectif, de concéder un rôle de premier plan aux milices chiites dans la deuxième ville d’Irak, capitale de l’EI. Dans cette perspective, le groupe doit conserver sa base arrière en Syrie.

Par ailleurs, il est fort probable que les Américains aient eu connaissance du plan russo-iranien pour reprendre la totalité de Deir ez-Zor. Or une reconquête de cette zone par les alliés du régime signifierait la réouverture de l’axe stratégique Téhéran-Bagdad-Damas et donc le rétablissement d’une continuité territoriale et d’une profondeur stratégique ; ce que Washington entend à tout prix éviter.
« Les développements de ces derniers jours risquent de compromettre sérieusement l’accord fragile et difficilement accepté par les Américains en raison, selon des sources proches des négociateurs, de l’opposition du Pentagone à cette trêve. Ces évolutions en Syrie mettent en lumière le fait que la guerre contre le terrorisme n’incarne pas la dimension principale de ce conflit. Les bombardements des Israéliens contre les positions de l’armée syrienne au Sud pour, selon certains observateurs, faciliter l’offensive des combattants du Front Fateh al-Cham (ex-Nosra) et, à quelques jours d’intervalle, les raids aériens de la coalition à Deir ez-Zor, tendent à confirmer l’hypothèse que la priorité est à présent l’affaiblissement durable du régime syrien. »


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès