• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Antoine

sur Georges Brassens, poète tendre des Trente Glorieuses


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Antoine 30 octobre 2016 22:36

@alinea
 Je comprend l’argument, sauf que, comme tout bon français(e) éduqué par TF1 et autres chaines culturelles, vous ne connaissez pas très bien l’art musical : ce n’est pas parce qu’un musicien s’est emparé d’un thème que l’œuvre dont il est issue est sublime. Exemple : Mozart a fait de superbes variations sur « ah, vous dirai-je maman », ce qui ne fait pas en soi de cet « air » un must de l’histoire de la musique.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès