• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de gogoRat

sur Credo du Tangrisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

gogoRat gogoRat 6 novembre 2016 13:53

Ne boudons pas ce rare plaisir de voir un « ancien fonctionnaire de l’UNESCO »
 daigner nous avouer une des approches mentales ayant pu séduire son esprit
 au point d’y consacrer cet article.
  
 On constate alors la vacuité pathétique de cette ’argumentation’ de pacotille
 censée défendre l’idée d’un Gouvernement mondial :
 « Il n’y a qu’un seul Dieu dans le ciel et, sur la terre, il ne doit être qu’un seul maître »
 (Prémisses non démontrées, même s’il est jouable d’en reconnaître une existence du credo ;
 mais, en tous cas :inférence ubuesque !)
  
 D’où peut alors venir ce qualificatif de « grande tolérance » accordé à un propos qui
 fait de celui (Gengis-Khan) qui s’auto-proclame « fils de Dieu » un souverain seigneur
 imposant sa propre conception de la « paix en joie ».
 De là à soupçonner une erreur de traduction quelque part
 trahissant un concept de « grande prétention » en « grande tolérance’ ...
  
 Il est vrai que lorsque « Le roi du monde ordonne[...] de par la volonté de Dieu »,
 il ne saurait y avoir de dissension entre celles et ceux qui se soumettent à ses prétentions !
  
 Et l’hypocrisie cynique qui suinte du propos suivant n’aura échappé à aucun des lecteurs modernes, déjà largement ’chauffés’ par sa mise en application chez nos politicailleurs actuels :
  »entendre toutes les opinions et prendre les décisions nécessaires pour calmer les esprits« 
  !!! smiley
 
 Quant à Kubilaï vu comme « souverain universel, aimé de tous les peuples réunis sous sa bannière »
 pourquoi alors n’a-t-il pas séduit, par exemple, ses voisins les Japonais,
 malgré ses tentatives d’invasion du Japon ?
 ( Probable qu’ils n’aient pas su comprendre que ces tentatives étaient en fait
 des »voies vers le Dieu unique [... visant à] améliorer la qualité de vie sans nuire aux autres)
  
 Un simple mot vaut son pesant de cacahuètes : « saisissement » ; dans la formule :
 « Elle [ La genèse de la croyance en Dieu, même pour les hommes d’aujourd’hui] procède d’une forme d’étonnement et aussi de saisissement. »
  
  
 Bon, on aura tout de même bien compris que le « second degré » est certainement convié ici
 à nous procurer un doux moment de franche rigolade !
  
 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès