• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pépériclès

sur Du pédagogisme et de l'économisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pépériclès Pépériclès 29 novembre 2016 01:55

Rien ne vous empêche de faire un article sur l’épanouissement de l’esprit que donne l’éducation. On peut s’épanouir tout autant en cultivant son jardin, en faisant du sport ou en développant l’empathie vis-à-vis d’autrui qu’à écouter Rameau ou lire Kant. Ce n’était pas le but de l’article.
Mon article cherchait modestement à démontrer que les progrès de l’éducation entraînaient des bouleversements économiques, politiques et sociaux. Ces progrès ne provoquent pas nécessairement l’épanouissement de l’individu mais développent de l’insatisfaction, de la frustration devant les insuffisances du monde. Cependant ils nous permettent aussi d’avoir des outils pour y remédier. Par ex. sans progrès de l’éducation il n’y aurait pas eu de conscience environnementale (René Dumont...) pour remédier à l’agriculture industrielle grâce des agricultures alternatives : l’agriculture bio mobilise beaucoup de chercheurs, d’expérimentation et ne va pas de soi (René Dumont était agronome lui-même).
Les performances économiques des pays à faibles ressources naturelles de subsistance et à environnements difficiles, comme le Japon, la Finlande, l’Islande... ne sont que la conséquence des soins que les parents de ces pays accordent à l’éducation de leurs enfants (avec des méthodes différentes, car ces sociétés sont différentes) . Ces pays n’ont guère que la qualité de leur travail pour assurer leur survie...et une cohésion sociale forte : les Islandais n’ont pas hésité à ne pas rembourser leur dette publique et à virer leur vieille classe politique qui continuait à libéraliser l’économie nationale...
Ce que vous appeler compétition peut s’appeler aussi émulation ou mimétisme : les nations s’inspirent les unes des autres et acclimatent des techniques, des idées, des plantes étrangères. Par ex. les progrès de l’éducation de l’Europe protestante du Nord au 16e siècle ont été suivi des progrès de l’éducation dans les pays catholiques qui voulaient combler leur retard au 17e siècle...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès