• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Attilax

sur La politique anti-pauvres d'Anne Hidalgo, maire de Paris, au nom de la lutte contre la pollution automobile


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Attilax Attilax 15 janvier 2017 03:28

@cétacose2

Un jour, les organes se réunissent pour décider qui sera le chef.
Le cerveau dit « c’est moi qui contrôle tout, qui décide, qui réfléchit, c’est à moi d’être le chef »
Le cœur lui répond « pas du tout, c’est moi qui te fournis en oxygène, sans moi tu n’es rien, c’est moi qui serai chef »
Les tripes disent « nous assurons tout le corps en énergie et évacuons les déchets, c’est à nous d’assumer cette tâche »
Le trou du cul, lui ne dit rien, mais il se met en grève et s’arrête de fonctionner. Petit à petit, la merde remonte et déborde les intestins, touche le coeur, va jusqu’au cerveau et tous se retrouvent noyés. Ils supplient alors le trou du cul d’arrêter et se voient forcés de le déclarent chef.
Moralité : pour être un chef, nul besoin d’avoir un cerveau, du cœur ou des tripes, il suffit d’être un trou du cul.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès