• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pseudonyme

sur CHOCOLAT, un homme oublié


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pseudonyme Pseudonyme 23 février 10:36

Il y a quelques histoires comme ca qui font honte. Mais Joséphine B est arrivée et les jazzmen américains, et un point de basculement a été atteint. Aujourd’hui la banlieue bruisse de cris de haine. Ces derniers ne recouvrent pas la vie terrible des gens comme Chocolat , mais nous vivons et vivrons dans la méfiance de l’autre, désormais.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès