• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de El_Che

sur Gare au crédit revolving


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

El_Che (---.---.100.34) 20 avril 2006 15:10

Bel utopisme, Jean-Jacques, mais malheureusement je doute qu’on puisse éduquer tout le monde jusqu’à atteindre un niveau d’esprit critique suffisant pour pouvoir détecter le genre de pièges qu’on nous tend de plus en plus.

Outre le fait qu’on ait fini par se rendre compte qu’amener 80% d’une classe d’âge au Bac est une ânerie, que former tout le monde à l’esprit critique via des études longues aboutirait à une société composée à 100% de cadres sans plus personne pour faire l’ouvrier, on peut rajouter ceci :

A voir le sujet de cet article, les contrats de téléphonie portable, les plans d’épargne foireux, les contrats de câble ou d’ADSL, les numéros 118XXX des renseignements, et j’en passe et des meilleures, les pièges sont de plus en plus nombreux. Comme en témoignent tous les jours les associations de consommateurs, il va falloir bientôt être un juriste, doublé d’un analyste financier, pour déjouer toutes les chausses-trappes qu’on nous tend pour nous « piquer notre fric ».

Alors non, je ne suis pas d’accord avec vous : votre réflexion sur le thème du « ils sont assez grands pour déjouer les pièges » correspond exactement avec la vision du monde des républicains américains, pour qui le système doit profiter aux petits malins - blancs, riches avec études supérieures ou petits entrepreneurs bosseurs - au détriment des gens qui ont le tort d’être noirs, pauvres, malades, peu éduqués etc..

Qu’on se le dise, la conception européenne de la loi est qu’elle doit protéger les faibles, même malgré eux. Il me semble que nos quelques millénaires d’expérience nous ont montré qu’il s’agissait bien là du meilleur moyen d’assurer le Bien Public, non ?

PS : un consommateur ruiné est un consommateur perdu. A méditer..


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès