• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hervé Hum

sur VÉRITÉS MASQUÉES et TRONQUÉES : cas 1 — CHARGES et COÛTS SALARIAUX —


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 16 mars 23:02

@Frédéric Van der Beken

Désolé, mon commentaire est décalé par rapport au votre.

Pour moi, toute ces recherches de solutions c’est comme la parabole de la personne qui cherche ses clefs sous le réverbère parce que c’est éclairé. Autrement dit, vous restez sur les mêmes postulats du système capitaliste, parce que c’est celui qui est en place et que le conditionnement et la peur est devenue si prégnante, que plus personne n’envisage un autre système.

En fait, le détail qui tue, est que le déséquilibre économique ne peut être comblé de quelque manière que ce soit, car cela signe tout simplement la mort du système capitaliste. Ceci, parce que le principe directeur du système capitaliste est de permettre le déséquilibre de l’échange afin d’en extraire le profit.

Il existe deux impôts, la plus-value prélevé sur chaque échange économique, donc, un impôt privé et l’impôt public telle la TVA prélevé lui aussi sur les échanges économiques. Sauf que seul l’impôt public est perçu comme tel !

autrement dit, si le rôle de l’impôt public a pour fonction de reprendre une partie de l’impôt prélevé par le premier, il ne peut en aucune manière lui être supérieur ou égal, il doit être toujours inférieur. Car comme vous le soulignez à juste titre, il faut toujours avoir à l’esprit que la raison d’être de la société est de permettre à tous ses membres de subvenir à ses besoins et que si certains n’arrivent pas à remplir leurs devoirs en participant à l’activité productrice, c’est en raison de la propriété économique et elle seule. Le principe de redistribution a donc pour fonction de corriger une injustice structurelle dû à la propriété, alors que par définition, il n’y a de société que dans la communauté des biens. Ici, parler de solidarité est un mensonge, car il s’agit de compenser une injustice économique et sociale. Ce qui n’est pas du tout la même chose !

Ce qu’il faut comprendre et qui est enseigné nulle part, bien évidemment, c’est que tous les problèmes de dettes et de crises économiques procèdent de ce déséquilibre de l’échange économique et de lui seul et où la propriété économique a pour unique fonction de prélever l’impôt privé. Que ce déséquilibre de l’échange impose une économie en perpétuelle croissance et est structurellement une cavalerie ou pyramide de Ponzy. Et si aucun économiste ne le voit, c’est qu’’aucun d’eux ne sait véritablement et réellement ce qu’est la monnaie et qu’aucun d’eux ne veut le voir pour ne pas réaliser sa propre médiocrité et admettre avoir été manipulé toute sa vie.

Comme il me semble que vous avez autant la connaissance et l’indépendance d’esprit minimale requise, je vous invite à aller lire mes articles sur la monnaie où vous aurez la démonstration de ce que je dis. Même si cette démonstration est loin, très loin d’être complète.

Donc, tout votre système ne peut avoir qu’une seule conséquence, ralentir le processus de déséquilibre, mais pas le stopper. Pour l’arrêter il n’y a qu’une seule alternative, sortir du système capitaliste et non de l’UE. Et remplacer, substituer la propriété par la responsabilité. Car on ne peut abolir la propriété sans le remplacer par une valeur au moins égale, et seule la responsabilité lui est supérieure.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès