• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Frédéric Van der Beken

sur VÉRITÉS MASQUÉES et TRONQUÉES : cas 1 — CHARGES et COÛTS SALARIAUX —


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 17 mars 10:33

@Hervé Hum
Tout le problème est que vous êtes plus dans une révolution et que je serais plus pour des petits pas. Le monde n’est pas organisé idéalement et des très grands problèmes ont peu d’échos allant de la pauvreté à la démographie galopante en passant par la concentration des richesses. Nous vivons dedans depuis ... et ça ne change pas vraiment. A l’aube du vote, on voit très bien ce qu’il y aura encore pour 5 ans, etc , etc ...
Je prône donc pour des réformes plus ou moins douces plus réalistes qu’utopiques tout en reconnaissant que toute idée nouvelle et novatrice est toujours considéré comme utopique à son début.
Dans un vieux post, j’énonçais le principe de la suppression de l’héritage (l’état récupère tout au décès et systématiquement) pour que chacun démarre presque dans l’égalité (je n’ignore pas les différences de naissance et l’environnement de vie). L’état revend, pas cher, à ceux qui en veulent bien mais qui ne le retransmettrons jamais (le cycle est infini). Il y aura toujours des individus pour améliorer, en jouir, en vouloir plus et dépenser jusqu’au dernier jour. L’état obtient une partie de son financement pas ce biais, la société donne des chances plus égales, l’état vous ponctionne moins tout au long de votre vie, etc ... C’est donc très utopique mais c’est aussi très novateur et pas forcément débile.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès