• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Sparker

sur Lutte contre le cannabis et autres drogues « douces ». Très mauvaise pioche


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sparker Sparker 4 septembre 2017 16:25

@barbarossa

Bah, alcool et canabis produisent une IVRESSE et c’est ce qui est recherché et qui est aussi une bonne chose. J’ai la consommation festive et non permanente (j’ai consommé beaucoup pendant longtemps avant de m’appercevoir de l’idiotie du principe) Le problème est éducatif et culturel dans le sens que beaucoup voudraient l’ivresse permanente dans ce monde démoralisant et donc s’adonne à la consommation permanente de ces produits. Evidemment ça ne marche pas et ça créé une dépendance psychologique (car au début ça marche bien, qu’est-ce qu’on se marre...) qui est plus dû à la méconnaissance de soi-même que des produits ingérés.
Vous voulez classer par bon ou pas bon mais ce « problème » ne se traite pas comme ça, et on voit bien l’echec en france de ce rapport.
Pourquoi croyez vous que le monde entier consomme de la cocaïne ? Avec la cocaïne vous êtes un dieu pour vous même, c’est très plaisant, c’est une autre forme de déshinibition que celle de l’alcool, beaucoup plus subtile et exaltante mais illusoire sauf à en consommer en permanence mais ça vous conduit à l’hosto au cercueil voire en passant par la morgue avec des trous de balles...
pourquoi avons nous besoin de cette ivresse ou de cette exaltation de soi-même, poser la question est prendre le chemin de la comprehension du phénomène de la consommation outrancière de drogue et sa caractéristique psycho/sociale.
Avant la dépendance physique, qui pour moi est sujette à caution, la dépendance est psycho/sociale et égotique.
En passant, l’alcool est le produit pour lequel la désintoxication prend le plus de temps, m^me face à l’héroïne.
Encore une fois les toxicomanes, au sens large, sont des gens à la dérive, les criminaliser n’apporte que la possibilité de cacher le problème sous le tapis. C’est une question de santé publique non de morale ou judiciaire.
les pays bas veulent changer leur léislation car ils en ont marre que toutes la jeunesse européenne se retrouve chez eux et qu’ils, de ce fait, soit montré du doigt par les tenants de la bonne morale qui va bien avec l’idée répressive.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès