• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Philippe Huysmans

sur Lenovo paie 3,5 millions de dollars pour régler à l'amiable l'affaire Superfish


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 7 septembre 2017 09:40

Bonjour @Clemoutch,

C’est typiquement software, et c’est un logiciel préinstallé, ainsi qu’un certificat racine dans la partie « autorités de certifications » de la machine, elle vaudra donc pour tous les utilisateurs.

Dans ce cas, il y a lieu de désinstaller le soft ce qui n’était déjà pas trop simple, puis de virer le certif racine qui se trouve dans le certificate store.

D’une manière générale, quand je commande des PC, je vire TOUS les logiciels préinstallés, parce que c’est de la m... et que ça ralentit les machines.

Ici je n’ai abordé que cela, sans parler des crasses que l’on pourait mettre : directement dans des processeurs, des contrôleurs, le micrologiciel d’un contrôleur (des petits gars sont même parvenus à y installer un chti linux, c’est dire qu’on peut), etc.

Notez que face à des logiciels espions placés dans le hardware, vous êtes pratiquement sans armes, en slip, au milieu du champ de bataille.

La « sécurité informatique » aujourd’hui c’est l’État et ses agences qui essaie de rendre ce genre d’exploit difficile pour le commun des mortels et les autres agences, tout en se garantissant, à elles, un accès facile. Un gruyère dont les trous sont plus ou moins dans l’ombre.

Je dirais donc en conclusion que la sécurité informatique EST réelle si vous encryptez votre document à partir d’un ordinateur non susceptible d’avoir été vérolé au niveau hard, genre commodore 64. Pour les ordinateurs récents, les smartphones et autres « devices », à partir du moment où c’est « possible », comment leur faire confiance ?

Pour prendre un exemple concon, vous avez moins de chances de vous faire intercepter et décrypter un message que vous auriez encrypté à la main sur le coin d’une table avec Vigenère et une clé suffisemment longue, puis recopié et envoyé par la poste que d’utiliser des applications qui « protègent votre vie privée et encryptent les données », telles Whatsapp ou Signal.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès