• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Cadoudal

sur Jean-Luc et ses drôles de dames


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Cadoudal Cadoudal 13 octobre 2017 03:57

@Cadoudal
Je me suis souvent imaginé, depuis que je connais l’anecdote, le visage impassible de l’évêque d’Autun, Charles-Maurice, en 1790 à la Fête de la Fédération avec célébration de l’Être Suprême, « gravissant à demi-boitant les marches de l’autel, revêtu de ses ornements d’évêque, mitre en tête et crosse à la main, [croisant] La Fayette et lui [glissant]  : “Par pitié, ne me faites pas rire”.  »

“Mais pourquoi, Monsieur le Prince immobile, pourquoi Justin reste-t-il donc blanc ? Il doit s’y trouver bien mal, la pauvrette, la pauvre âme.” Ayant mesuré la bouffonnerie postmoderne de « l’abstraction politique née de la révolution » qui est cette chose qu’en vérité on a “dans la peau”, le prince immobile répondit entre ses dents, – je le jure, je l’ai entendu : « Par pitié, ne me faites pas rire.  »

http://www.dedefensa.org/article/letre-supreme-est-il-supremaciste-blanc


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès