• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gilbert Spagnolo dit P@py

sur Très inquiétant et surtout très très préoccupant : la montée du communautarisme dans l'armée française !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 8 novembre 2017 22:35

@OMAR



Omar re,

Tu as vu, je n’étais pas à Alger, à Alger , j’ai juste connu une nuit au camp de transit en débarquant du bateau qui venait de Marseille ; Des lits sur 3 étages avec une literie des plus dégeux !

Ensuite le lendemain embarquement dans le train, pas un TGV , mais dans des wagons à bestiaux, avec les deux portes ouvertes, et devant chaque porte sur des deux cotés étaient déposées une botte de paille sur laquelle était assis un bidasse avec son fusil pour surveiller !

Ce qui m’a le plus frapper , c’était que de temps en temps , en bordure de la voie, il y avaient des petits postes fortifiés avec quelques bidasses pour eux aussi surveiller la voie,

voilà cela a été mon arrivée en entrée en Algérie !!!

Je te l’avoue, il m’a fallu longtemps pour comprendre pourquoi il y avait la révolte des musulmans, la pauvreté dans ces villages sans eau ni électricité, certains n’avaient même pas une piste qui permet le passage d’un véhicule. Regardes la largueur de cette cette piste ( photo prise dans l’hiver 59/60, je crois me rappeler c’est si loin bientôt un demi-siècle que ce sont des enfants qui reviennent d’une école :photo ) .. alors qu’a la ville Tizi ouzou e majorité habité par les pieds noir, ben il y avait un certain confort.

Comme j’étais chauffeur du 4X4, toute les semaine nous formions un convoi avec des véhicules d’autres postes de différents régiments, ce convoi partait de Michelet avec ses chasseurs alpin, à Fort National c’était ceux du RIMA, , en passant à Azouza bibi avec « mon 4X4 », et plus loin à  Tamazight un autre poste du 93 eme RAM (régiment artillerie de montagne ) se joignait un autre véhicule pour descendre à Tizi ouzo, Pour nous escorter, il y avait les petits blindés anglais les « ferrets » d’un régiment parachutiste il me semble d’ Azaga (du coté de la forêt de la Mizrana ) Sur les nombreux pitons qui bordaient la route, il y avait des bidasses en surveillance, et dans le ciel tournait un T. 6 d’observation  ;.. souvenirs souvenirs.Ben oui à cette époque on ne discutait pas, quand tu avait l’âge de patir à l’armée ben comme des moutons nous partions, et entre 1952 et 1962, tu avais de « fortes chances » ( façon de parler ) d’aller en Algérie.


@+ P@py

P’tain 50 ans plus tard, j’ai encore une bonne mémoire, surtout que je n’en parle pas presque jamais !!


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès