• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de UnLorrain

sur Osaka, San-Francisco et les « femmes de réconfort »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

UnLorrain 27 novembre 2017 10:38

Novembre,de Gustave Flaubert.

Gustave se raconte,jeune homme,il est en compagnie d’une femme de réconfort...une « grisette » cette femme aux « hanches superbes » lui parlera d’elle,elle très jeune,adolescente,et du premier bonhomme...un vieillard au membre euuh aux membres débiles,sa bouche edentée ( faisant Ventouse du Désespèré,Bloy ? )

Bon j’ai du bwa a scier @ ++ smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès