• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Osaka, San-Francisco et les « femmes de réconfort »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 27 novembre 2017 13:02

ça fait plus de soixante ans...
................................................................
@foufouille

« Ca fait plus de soixante ans », certes, mais il est de bon ton, en ce moment, de se pencher sur le malheur des femmes, et la mode est la mode. Il est simplement dommage que la question devienne soudain tellement urgente quand tout ce qu’on dénonce aujourd’hui se trouvait déjà très minutieusement décrit dans Le deuxième sexe, publié par Simone de Beauvoir en 1949. Il y a donc déjà... 68 ans !

L’égalité des sexes en Occident, qui est garantie par les lois, n’est certes pas encore parfaitement réelle comme elle peut l’être depuis toujours dans le monde musulman. Les petits soldats du Califat nous auront donné ces dernières années, dans leurs rapports avec les femmes, et particulièrement celles d’origine Yézidie, l’exemple même de la manière dont il convient de se comporter et j’ai tout à fait l’impression qu’un nouveau féminisme d’inspiration très puritaine doit beaucoup à cette leçon d’un islam dont on préfère ne pas parler parce qu’un tel modèle, vraiment inimitable, serait par trop écrasant du fait de sa perfection même. On s’en inspire lorsqu’on présente tous les mâles comme des brutes épaisses et les femmes comme de pauvres victimes potentielles à protéger par tous les moyens (bientôt la burqa ?) mais on n’en parle pas. On doit avoir un peu honte de ce qui se passe dans nos pays obscurantistes et on préfère n’évoquer que ce qu’il y aura eu de pire ailleurs : par exemple le sort atroce -personne ne saurait le nier - des Coréennes durant l’occupation japonaise. Depuis, force est de le reconnaître, il ne s’était jamais rien vu de plus abominable.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès