• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Julien Esquié

sur Pas de « regime change » à Téhéran


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Julien Esquié Julien Esquié 7 janvier 2018 13:11

@Christian Labrune

Ce qui est certain, c’est qu’un tennisman qui, pour améliorer ses performances, aurait ingéré telle ou telle substance, laquelle aurait eu pour conséquence qu’il s’imaginerait que l’adversaire est deux, quatre ou six - ce tennisman aurait, quel que soit son niveau, le plus grand mal à passer même le premier tour d’un tournoi de village.

La phrase que copie C. Labrune concerne précisément C. Labrune. Espérons que, non content de la copier, il la méditera un peu. Mais à le lire, j’ai plutôt l’impression que les coups partent tout seuls.

Pour ma part, je n’ai pas divulgué ce que A. ou B., ou C. Labrune m’auraient écrit, ni par allusion, ni par le biais d’un copié-collé. Je n’ai pas divulgué ce qu’A., B. ou C. Labrune auraient pu me dire de leur vie privée. J’ai donc la conscience tout à fait tranquille, et cela, sans médicament, n’en déplaise à C. Labrune, lequel, à la manière des communistes staliniens, semble vouloir me tailler un costard qui aurait tout de la camisole de force.

J’ignore ce qu’il va dévoiler, la prochaine fois que j’oserai le contredire : ma photo ? mon mail ? mon numéro de téléphone ? mon adresse (il a bien donné mon lieu de travail) ?

Cette obsession pour les personnalités multiples qu’il me prête : PADEHIC, PIPIOU, MEKISSE, ORANGECITRON et sans doute quelques autres - pourrait m’amuser, si je pensais qu’elle est volontaire. Elle ne m’inspire, en l’état, qu’une vague compassion.

Je n’aurais pas seulement pris la peine d’écrire ce message, si je n’avais pas l’espoir que mes prétendus alias se manifestent, pour dire à la fin qu’ils ne sont pas moi.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès