• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Monsieur le ministre de l'Éducation nationale, monsieur Jean-Michel Blanquer !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 1er février 2018 18:12

@P.-A. Teslier

Vous observerez que la loi de 1905, il y a trente ans, ne dérangeait personne. La France, depuis les années 60, était « sortie du religieux », pour parler comme Marcel Gauchet. Les chrétiens ne pensaient pas à convertir les athées ou à les menacer de l’enfer, et ils savaient aussi que les bouffe-curés du genre Charlie-Hebdo, s’ils s’amusaient volontiers à leurs dépens, ne songeaient nullement à les persécuter à la manière de Domitien ou de Dèce. Bref, le principe de tolérance hérité du siècle des Lumières fonctionnait pleinement. On avait plaisir à trouver quelqu’un qui fût d’une croyance différente et avec qui polémiquer, et nul n’aurait songé planter un couteau dans le lard de son contradicteur.

Les querelles à propos de la laïcité n’ont refait surface qu’à cause d’un islam qui, en refusant de considérer que les lois de la République doivent prévaloir sur celle du Chamelier de La Mecque, devenait l’ennemi déclaré de ce bel équilibre. La-dessus, on aura commencé à appliquer les versets coranique préconisant de massacrer les koufar (Coran IX - 5, 29, 36). Il est donc totalement inutile de se raconter des histoires : les chrétiens, les bouddhistes, les juifs, les confucianistes, n’emmerdent personne, il n’y a donc aucune espèce de nécessité de leur chercher des poux dans la tête pour faire croire qu’on n’en veut pas particulièrement à l’islam., mais à TOUTES les religions. En fait, c’est parce qu’on a peur de l’islam ; c’est parce qu’on est islamophobe au sens le plus exact du mot qu’on n’ose pas attaquer cette religion criminelle dans se fondements de la manière franche et frontale qui conviendrait.

J’entendais tout à l’heure Macron en Tunisie caresser lâchement son auditoire dans le sens du poil. C’était odieux. « Vous avez fait mentir, leur disait-il, ceux qui pensent que l’islam et la démocratie sont incompatibles ». Et il osait dire ça dans un pays ou les Frères musulmans de Ghannouchi ont pignon sur rue, siègent encore au gouvernement, et attendent les prochains troubles pour essayer de reprendre le pouvoir. Macron est-il inculte au point de n’avoir jamais lu le Coran, les textes de Hassan al-Banna ? Ceux de Sayied Qutb qui les radicalisent encore, et dont les crimes de masse du Bataclan et de Nice sont la plus parfaite illustration ?

Si on est attaché à la laïcité - et je le suis plus que quiconque - ce n’est vraiment pas le moment de se tromper d’ennemi. Il n’y a pas trente-six religions qui menacent nos institutions, il n’y en a qu’une, et elle n’a pas fini de massacrer des innocents en France comme ailleurs.
 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès