• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Nicolas Hulot - « La Comédie humaine »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 11 février 19:13

@diogène
Dieu sait beaucoup de choses que la plupart ignorent, et vous avez tout à fait raison de l’invoquer. Je sais « de source sûre », comme dirait un auteur d’articles qu’on ne voit plus guère, qu’un grand nombre de ministres des deux sexes ont eu dès leur enfance ce qu’on appelait pudiquement autrefois dans les familles, des « mauvaises habitudes ». Ils se touchaient, les bougres.

On n’en est pas encore arrivé, à examiner cette délicate question, mais il va bien falloir y venir. D’autant plus délicate, cette question, qu’elle débouche sur un très singulier dilemme.

Certain(e)s étaient pleinement consentant(e)s ; ils/elles étaient, ce faisant, de vrais pourceaux d’Epicure à la recherche d’un plaisir d’autant plus égoïste qu’il était solitaire.

D’autres, en revanche, du fait des interdits longtemps propagés par la foi chrétienne, ou craignant la surdité (ça rend sourd !), n’étaient pas consentants du tout. Disons qu’ils ne pouvaient pas s’en empêcher et qu’en quelque manière, ils se violaient eux-mêmes.

Du point de vue du droit, les plus coupables sont les seconds, lesquels agissent sans le consentement d’une moitié deux-mêmes. Certes, ils sont les plus attachés à la saine morale des familles et de la Sainte-Eglise, mais il faudra quand même les punir, pour l’exemple.

Les premiers, je le redis, sont de sales cochons, de purs obsédés sans foi ni loi morale. Je ne serai probablement pas le seul à considérer qu’il va bien falloir sévir contre ces sortes de pervers qui sont nombreux, je le répète, (et je le sais de source sûre) à l’Assemblée comme au gouvernement.

On les interroge sur leur patrimoine qu’ils doivent déclarer ; eh bien, il faut en même temps les interroger aussi sur ce qu’ils ont pu faire au sortir du berceau. Je suis extrêmement opposé à la pratique de la torture, mais le détecteur de mensonges, en pareil cas, pourrait rendre de grands services.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès