• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Albert123

sur Représentation de la femme dans la culture pop


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Albert123 12 février 18:16

énième article femelliste qui vise à dénoncer le comportement stupide de certains (beaucoup ?) hommes sans bien évidement aborder le comportement de nombreuses femmes tout aussi néfaste (pour les hommes comme pour elles même) et pourtant mis en valeur par les associations qui prétendent les représenter.


Dans les rapports homme / femme, il faut un homme et une femme, ce que tous les articles néo féministo / anti sexistes mettent de coté,

se faisant tous ces articles déresponsabilisent en permanence une des composantes de cette relation qui est pourtant celle qui a le plus besoin d’apprendre à se responsabiliser pour justement pouvoir s’émanciper.

c’est toute la différence entre un discours femelliste que vous même vous mettez en avant (par idéalisation de la femme, celle que l’on retrouve chez tous les jeunes hommes pas assez expérimentés) et un discours en faveur de l’émancipation véritable des femmes qui n’est plus porter par aucune institution et certainement pas par les Schiappa, les de Haas et compagnie.

Personnalités mises en avant par le pouvoir et les médias qui font pourtant la démonstration quotidienne de leur paralogisme, de leur 2 poids 2 mesures permanent et de leur incapacité à comprendre et à fournir des arguments viables car fondés sur le logico cognitif. 

Personnalités qui cultivent une hypocrisie insupportable autour de l’affaire Weinstein, portée en flambeau tout en omettant sciemment le caractère hypergame de toute les femmes et leur rapport ambiguë aux hommes de pouvoir et d’argent pour la plupart d’entre elles.

Ambiguïté qui se retrouve jusque dans ces plaintes vomies en place publique 10, 15 voir 30 ans après les faits présumés qui ne seront certainement jamais jugés dans un tribunal (on sait déjà pourquoi) mais sur la place publique au gré des émotions et des indignations suscitées.

Car il ne faut pas se voiler la face, ce femellisme hypocrite et dominateur actuellement en vigueur est en plus en train de saccager les derniers restes de cohérence de l’état de droit.



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès