• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Étirév

sur Nouvelle campagne de fouilles près du rempart romain, à Nîmes...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Étirév 21 février 2018 10:27

Dans le premier régime social, le travail était organisé, les femmes étaient honorées, respectées, en possession du droit naturel et de tous les biens qu’il donne ; elles disposaient du travail des membres de la famille qu’elles dirigeaient ; c’étaient elles qui faisaient travailler les hommes tant qu’ils restaient dans le régime légal ; chaque sexe avait le rôle qu’implique ses facultés : aux hommes les gros travaux qui demandent la force musculaire, aux femmes les occupations qui exigent moins de force, mais plus de réflexion.

Et, dans cette première organisation familiale, la femme travaille bien plus que l’homme.

« Dans les tribus, on faisait tous les travaux de l’agriculture ; on savait cultiver les céréales, fabriquer la bière, le vin, élever les animaux domestiques, les porcs, préparer les salaisons, etc.

Quantité d’industries datent de cette époque, telle la charrue à deux roues inventée par les Celtes d’Italie (D’autres disent inventée par Cérès). Ce sont les Celtes qui, les premiers, employèrent l’écume de bière (la levure) comme ferment pour lever le pain. Ils inventèrent aussi le crible de crin, les tonneaux de bois cerclés, etc.

« Les Celtes de Gaule inventèrent l’étamage et le placage, application de l’étain et de l’argent à chaud sur le cuivre ; donc ils connaissaient bien la métallurgie ; les hommes exploitaient les mines. Des villes puissantes comme Aix, Arles, Besançon, Reims, Lyon, Paris, étaient remarquables par leur industrie, Nîmes surtout se distinguait.

« Dans ces villes se trouvaient des fabriques de drap, de toile, et un commerce actif existait. Il y avait dans différentes villes des établissements de femmes qui confectionnaient les toiles. Quand les Romains vinrent en Gaule, Rome en tira tous les habillements de ses troupes. Un fonctionnaire fut créé pour surveiller spécialement ses fournitures, et c’est ainsi que nous trouvons dans la notice de l’Empire un Procurator gynœcei Tornacensis Belgicœ secundae. ».


Liens :

Celtes et latins

Conséquences de l’invasion romaine

La Gaule romaine


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès