• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Nicole Cheverney

sur La Syrie, notre héritage oriental - Volet N° 1


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 février 2018 11:46

Bonjour, ne pouvant répondre à tout le monde, je fais une réponse commune. D’abord, sur la multiplicité des ethnies, des religions en Syrie. Jusqu’à ce que les néo-conservateurs anglo-saxons flanqués des Français, reprennent le principe de la balkanisation de la Syrie du début du 20eme siècle, (accords secrets et non secrets, Sykes-Picot en 1916), la Syrie vivait en paix et toutes les religions cohabitaient. Mais l’Occident a toujours joué la corde de la division religieuse et des tribus pour monter les uns contre les autres, Anglais, main dans la main avec les Français ont outrageusement développé dès le milieu du XIXe siècle, profitant de l’affaiblissement de l’Empire ottoman, une situation d’instabilité au Moyen-Orient. Cela a toujours profité aux Occidentaux, les Anglais d’une part qui ont pu élargir à l’infini leurs condominium et les Français leurs colonies. Deux Empires conquérants et en apparence concurrents, mais soudés dans la recherche des intérêts des industriels des deux côtés du Channel, et de la grande bourgeoisie de la fin du XIXe siècle, florissante qui cherchait dans les territoires lointains, sur tous les continents à affermir l’accaparement des ressources de ces territoires et populations. Il faut dire qu’elle bourlinguait ferme, la Bourgeoisie, il lui poussait des ailes, et cela a donné des annexions multiples qui souvent ne se sont passées ni dans la paix, ni dans la concorde avec les peuples soumis,ce, contre tous principes moraux.

Et aujourd’hui cela continue ! Nous n’en avons pas fini, nous, les Occidentaux à venir mettre notre fouinard dans les affaires d’autrui, et de se poser en grands donneurs de leçons.

Les néo-conservateurs actuels, répandant dans le Moyen-Orient une politique post-coloniale, n’en ayant pas fini avec la Syrie, et le partage de la Syrie après la guerre 14/18, continuent de démolir ce pays, pour l’approvisionnement en pétrole et se rapprocher dangereusement de la Russie et de la Chine, d’y importer leur Démocratie, c’est-à-dire « l’Ordre Nouveau » selon Washington. Washington, finançant des mercenaires armés jusqu’aux dents, et animés des pires intentions criminelles envers le peuple Syrien. Mais ce n’est pas tout, non contents de détruire la Syrie, l’Occident se sert de l’idiot utile Erdogan, qui pour des cacahuètes s’est fourré dans l’Otan et espère toujours rentrer dans l’UE. Un pied dedans, un pied dehors, deux pas en avant, deux en arrière, l’Idiot utile Erdogan de l’Occident, participe à la mise à sac de la Syrie. Bien sur, ses ancêtres Turcs, ne l’auraient pas entendu de cette oreille-là, comme le roi Fayçal qui voulait la « Grande Syrie » et que les Occidentaux ont empêché par leurs manoeuvres de réaliser. Comme toujours.

La suite de mes articles sera consacrée à cette question très ancienne qui n’a jamais été réellement réglée, essentielle, pour comprendre ce qu’il se passe aujourd’hui avec ce pays que la France très hypocritement appelle pays « ami » alors qu’elle s’est alliée avec la pire racaille pour le détruire. La France n’a jamais renoncé à ses anciennes possessions, elle a toujours gardé un œil sur les affaires internes de ses anciennes possessions et se lance dans un interventionnisme insupportable, partout où elle était présente, Afrique, Moyen-Orient. Et cela a un prix. Celui du sang de milliers de Syriens.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès