• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Alren

sur De quoi le stalinisme est-il le nom ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alren Alren 13 mars 15:56

@Dictature du peuple

La Russie a perdu la guerre contre l’Allemagne. Si les conditions de l’armistice étaient tolérables, c’est que l’Allemagne avait perdu la bataille essentielle de Verdun à l’ouest et que les généraux allemands redoutaient désormais une armée française techniquement plus avancée que la leur (camions, avions, artillerie, technique d’offensives).

Mais il était clair que si elle remportait la « victoire finale » face à la France malgré le blocus naval britannique, cet armistice serait remis en cause, car l’objectif principal de l’Allemagne poussant l’Autriche en 1914 à entrer en guerre contre la Serbie qui comme État n’était pour rien dans l’assassinat de l’archiduc et de son épouse, et donc responsable de la Grande Guerre, quoi qu’en ait dit certains anglo-saxons, cet objectif principal était d’empêcher la Russie (tsariste) de l’égaler en puissance puis de la surpasser avec un territoire et un population plus grands (ce qui a pu se constater lors de la Seconde Guerre mondiale).
Accessoirement une seconde victoire après 1870 sur la France perçue comme rurale et faible, permettrait de l’affaiblir durablement notamment par le biais d’énormes dommages de guerre (ce qui a été fait après 1940) et d’une annexion supplémentaire de territoire.

Lénine savait depuis l’écrasement de la Commune de Paris en 1871, que prendre le pouvoir est une chose, le garder en est un autre.
Il n’ignorait pas que toutes les grandes puissances de l’époque, USA, GB, France feraient tout ce qui était en leur pouvoir pour faire échouer la Révolution communiste et qu’en Russie, certains « blancs » étaient près à tout, y compris vendre le pays à l’étranger pour rétablir une république bourgeoise, alliant comme en Allemagne la riche aristocratie aux capitalistes roturiers.

Tant que la guerre durerait entre puissances capitalistes, l’URSS serait épargnée.
Mais dès que la paix à l’ouest serait rétablie, des attaques de Russes blancs armés par les Occidentaux, seraient menées depuis les frontières.
C’est ce qui s’est passé et qu’on appelé un peu vite la « Guerre civile » alors qu’elle était largement une guerre tenue à bout de bras par les bourgeoisies occidentales contre-révolutionnaires.

C’est pourquoi, il fallait rétablir d’urgence l’ordre en Russie, remettre en marche les usines et non palabrer indéfiniment devant des machines arrêtées.
Il fallait que la marine de guerre redevienne opérationnelle avec, sur chaque navire, le rétablissement de l’indispensable hiérarchie de commandement et de la discipline de fer qui y est nécessaire pour combattre au péril de sa vie.

Voilà les vraies raisons pour lesquelles le gouvernement de Lénine exerça son autorité.

Staline fut un exécrable chef d’État. C’était un paranoïaque non soigné. Ses purges imbéciles dans l’armée fut la cause de l’avancée allemande durant l’été 1941. S’il avait laissé ses généraux organiser la défense en profondeur du territoire, les nazis auraient eu dès le début de l’agression les mauvaises surprises que furent les chars russes, l’artillerie russe et l’hiver russe.
En ordonnant des contre-offensives prématurées il a causé la mort et la capture d’armées entières de ses meilleurs combattants.
Heureusement, moins atteint que Hitler, il finit par laisser ses brillants tacticiens comme Joukov ou Konev mener les offensives victorieuses qui s’enchaînent après la mi-1943.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès