• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jesaispas

sur Leszek Kolakowski, Philosophie de la religion


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jesaispas jesaispas 1er avril 09:27

@Emile Mourey
bonjour

Le concept de bien et de mal se définit par rapport a une autorité morale, tous les textes fondateurs des grandes religions l’on définit ainsi,
Seul le Christ a invente l’anarchisme et conçu que la conscience de chacun, ou plutôt sa relation au divin faisait foi, mais le divin n’est en rien une autorité, encore moins un père, un peu ballot comme concept.
Les religions et mythologies nous relatent et justifient la chronologie d’une soumission, celle d’une peuplade, l’humanité,
Le Christ nous libère, seul son témoignage si direct et inébranlable, donc les 3 dernières années de sa vie ont résisté, les textes étant la pour être remanies bien sur,

L’anarchie est juste l extrapolation de notre modèle démocratique, car tout pouvoir par sa nature même, est abusif et aussi corrompu, même nos mythologues le relate ainsi. Il faut lire en effet entre les lignes, probablement des textes sumériens pour comprendre la genèse de cette humanité et évolution suprême vers la seule liberté, cad une conscience ultime de la destine de ce cosmos ds sa globalité.
Le bien et le mal sont des concepts simplistes et probablement dangereux car il appelle un jugement, il convient de shifter le paradigme en liberté et soumission, car les deux prédicats de base du msg christique sont
- l homme a été créé a l’image de dieu, donc libre
- a vouloir sauver sa vie on l’a perdra, donc il faut se libérer de notre caractère animal et reptilienne, et se transcender, voir l’instinct maternel de protéger sa progéniture, mène aussi a toutes les contradictions, donc guerres.
Mais personne ne peut comprendre cela, je l’admets volontiers.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès