• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Le « Manifeste contre le nouvel antisémitisme » : entre dénonciation nécessaire, mais incomplète, et dilettantisme irresponsable


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 27 avril 2018 14:08

@Olaf
Les Français juifs représentent à peu près un pour cent de la population nationale. Depuis le début de ce siècle, 250 citoyens sont morts victimes de l’islamisme. Un pour cent de 250, ça fait 2.5%. et non pas 12%. Or, avec l’assassinat de Mirellle Knoll, c’était la douzième fois qu’on tuait une personne à cause qu’elle était juive si on compte le meurtre en 2003 de Sébastien Sellam(*).

Pas besoin d’être un grand statisticien pour voir que 12/2.5=4.8 et comprendre que les Français juifs courent un risque presque cinq fois plus important d’être assassinés que les autres.

Je ne sais pas ce que les pouvoirs publics vont devoir faire pour lutter contre une pareille situation, mais il est tout à fait certain que s’ils ne font rien - ce qui est le cas depuis vingt ans -, ça ne risque évidemment pas de s’arrêter. J’entendais Macron interrogé là-dessus par des étudiants en Amérique. Cet adepte de la cécité volontaire des autruches préférait y voir un « ancien antisémitisme d’extrême droite en France ». De fait, cet antisémitisme est en train de refaire surface et il suffit de lire les saloperies qu’on trouve quotidiennement sur AgoraVox pour s’en rendre compte, mais je ne sache pas qu’il puisse être tenu pour responsable d’aucun des assassinats commis depuis quinze ans.

Dans les territoires perdus, que cinquante à soixante mille Juifs ont été obligés de quitter ces dernières années pour le 19e ou le 17ème arrondissement, il est de fait qu’ils ne sont pas les seuls à être visés : les « faces de craie » que sont les koufar, et aussi les asiatiques, à Aubervilliers par exemple, commencent à être traités comme le sont les minorités dans tous les états musulmans. Ca commence toujours par les Juifs, mais ce n’est qu’un début, comme on a déjà pu le voir à Charlie hebdo, au Bataclan ou à Nice. Et ce n’est certainement pas avec de bonnes paroles pacifistes que vous empêcherez les exactions des Frères musulmans et des salafistes dans les banlieues. A leur place, je me réjouirais grandement de votre article : la passivité et le laisser-faire du citoyen français, pour être à même de réaliser le beau programme de Hassan el-Banna ou celui de Sayied Qutb, c’est tout ce qu’ils attendent.

(*) Sébastien Sellam : c’était le premier cas, et cela n’avait donc pas suffisamment attiré l’attention.
Voir ici : http://www.debriefing.org/29897.html


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès