• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Emile Mourey

sur Lettre ouverte adressée, en 1998, à M. Vincent Guichard, Directeur du Centre Archéologique du mont Beuvray dit de Bibracte


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Emile Mourey Emile Mourey 17 mai 2018 07:29

@Antenor


Mon interprétation du mont Beuvray est très simple. Il ne s’y trouvait au départ que l’oppidum dont l’avocat Garenne a retrouvé la trace, un oppidum de seulement 1ha, de forme ovale un peu comme l’oppidum ovale de Mont-Saint-Vincent et de hauteur conséquente. Fondation éduenne ou arverne, j’hésite. Cela suffisait pour abriter une garnison et pour assurer la sécurité de la région jusqu’à la Loire, fleuve commercial des Arvernes de Gergovie. 

Avant l’arrivée de César, la garnison arverne s’est vu renforcée par les Germains d’Arioviste : première enceinte, Gorgobina. Après sa victoire sur les Helvètes et les Boïens, puis sur les Germains de la plaine d’Alsace, César y a installé les Boïens, en nombre plus important : deuxième enceinte.

Qui n’ont pu rester en nombre que durant un temps réduit : le temps pour essaimer dans le Morvan : retour possible sur l’enceinte précédente ; fondation possible d’un Bourbon-Lancy/Noviodunum éduen qui les a acceuillis... etc

Comme vous le savez, je ne suis pas du tout d’accord pour appeler systématiquement « oppidum » ce qui n’est qu’un camp, même retranché. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès