• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gollum

sur Réflexions croisées sur le profane, le sacré et la politique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gollum Gollum 29 mai 2018 09:31

@kalachnikov

C’est de façon implicite que la vie présente est dépeinte comme une grosse tartine de merde, qu’elle est haïssable, etc. Quand on émet qu’à la résurrection ce sera charmant, que l’au-delà c’est riant, ça signifie implicitement que le présent est dégueu, etc. (Iahvé meugle ça au couple primitif, votre vie sera maintenant un enfer)

Oui le christianisme a relégué l’idée de bonheur dans un ailleurs inatteignable.. D’où absence totale de recherche d’hygiène mentale, la vertu n’étant pas recherchée pour elle-même mais pour gagner son Ciel.. Il y’a l’idée d’une récompense à obtenir, d’un examen à réussir.

Alors que l’idée antique consiste à affirmer que la Vertu, d’une part est possible ici-bas, et enfin qu’elle est sa propre récompense. Façon de voir autrement plus gratifiante et optimiste.

On voit bien que dans la notion de péché originel, c’est la sexualité qui est visée

Oui principalement mais pas seulement. Pourquoi la sexualité ? Parce qu’elle procure un bonheur qui peut faire concurrence à celui du Ciel. Et que ce bonheur là on peut l’obtenir ici bas.

Il ne me semble pas que Jésus ait parlé une fois d’évangélisation.

Il y a contradiction dans les textes eux-mêmes. Une fois Jésus dit qu’il n’est venu que pour les brebis égarées d’Israel et une autre fois il proclame d’annoncer la bonne nouvelle à toutes les nations..

Il vient, fait the big miracle, et l’Humanité, ressourcée, repart sur ses deux cannes. 

Là j’ai du mal à vous suivre.

qu’il n’y a pas besoin d’Eglise et d’église car le temple, c’est soi-même, l’Etre renouvelé.

Oui le Temple est à l’intérieur de l’homme. Il suffit de faire silence à l’intérieur de soi.

Et on nage en pleine injonction paradoxale parce qu’on meugle à l’individu qu’il est par nature un tas de merde (du fait des errances d’Adam, sur les quelles il n’a pas de prise) et de l’autre on le torture du berceau au trépas (le curé tortionnaire est tout le temps-là) en lui serinant qu’il doit s’amender s’il ne veut pas qu’il lui arrive des bricoles post mortem.

Oui il y a double discours. On met en avant l’amour et le don de soi ce qui est le côté pour lequel on signe le contrat et derrière on vous attrape et on vous castre...
Bien d’accord.

Il est assez frappant de voir que beaucoup de chrétiens, surtout parmi les pasteurs (protestants ou catho) ont une sentimentalité assez guimauve qu’ils étalent, avec une voix douce et mielleuse, de façon assez artificielle (sur Youtube on en trouve plein) racoleuse, avec un côté petit garçon se voulant bien obéissant derrière... et dénigrant à fond l’approche philosophique vue comme péché d’orgueil, l’homme étant incapable par nature d’arriver à l’essence ultime des choses..

Sauf que l’on ne voit pas pourquoi l’approche philosophique ne serait pas inspirée par Dieu mais ils ne semblent même pas l’envisager.. l’Esprit ne soufflant pas du tout où il veut comme le disent les textes mais uniquement à l’intérieur de leur  Église et selon les directives et les interprétations de leurs prélats et exégètes.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès