• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Keim

sur Le Diable et le Bon Dieu


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Keim Jean Keim 19 juin 14:55

Nous ne savons pas ce qu’est le bien sinon cela se saurait, en revanche nous pouvons savoir ce qu’il n’est pas mais il faut avoir une conscience passablement déconditionnée et attentive, la perle rare.


Le mal opposé au bien et vice-versa ne sont que des notions pilosophiques et religieuses, depuis des centaines de siècles des hommes ont parlé de l’un et de l’autre parfois en en faisant des dieux et parfois comme d’une chose légère banale, sans vraiment d’importance, et sans percevoir précisément qu’il n’y a aucun bien à ergoter et ressasser ce que notre mémoire nous dicte, nous ne parlons que si peu de ce que nous ne savons pas, il est vrai que dans cette direction bien vite le silence s’instaure.

Alors il reste la parole de l’autre, du monsieur qui a son nom dans les manuels et dont on fait force citations... et ainsi on oublie de nier ce que le bien ne peut pas être.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès