• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Claude Simon

sur Trump, ou le syndrome de la balle dans le pied


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Claude Simon Claude Simon 1er juillet 2018 05:50

La plupart des analystes considérait que les USA vendaient de l’ultra-libéralisme pour ses vassaux, et étaient le pivot du protectionnisme.

Dès lors que l’idéologie dominante au service de la finance a vendu l’activité ailleurs, la position de Trump est raisonnable, troquant les guerres impérialo-démocratiques contre des gué-guerres commerciales.

Très peu agressif, réduisant la voilure impériale pour la prédation en hydrocarbures, laissant de fait la place au progrès énergétique telle la seule bouée de secours d’un pays énergivore, Mr Guigue s’arc-boute sur un modèle dépassé.
L’Occident est une civilisation technique dit-on. C’est son flambeau, du moins si les concrétisations dans le domaine militaire peuvent ruisseler dans le civil. Mr Poutine sait battre le rappel en ce sens.

L’UE, rejeton de ce que les US ne sont pas, peut bien jouer la sainte Nitouche, effarouchée dans son modèle vendu aux multinationales, certaines de celles-çi sont amenées à disparaître.

Quoiqu’il en soit, voir Trump jouer le trublion du commerce international doit certainement permettre à ses relations de faire des coups sur les marchés, tout au plus.

Plus prosaïquement :
Mr Guigue, in fine, s’inquiète pour l’actionnariat américain de Total, 25 000 emplois en France. En jouant sur l’Iran, à la baisse, puis à la hausse, l’actionnariat US pourrait monter à 45%.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès