• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de philippe baron-abrioux

sur Ne pas se fier aux apparences !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

philippe baron-abrioux 14 septembre 10:16
@l’auteur ,

 Bonjour Cennevive ,

 dans notre sillage , nous laissons tous se constituer une « identité » qui nous est « collée » , basée sur des apparences , qu’elles soient morphologiques , visuelles , auditives ou comportementales et c’est bien à partir de cette« identité » qui nous est attribuée par les Autres , par ces apparences, que nous inspirons ou non confiance , respect , empathie et autres signes d’intérêt aux autres membres de la société ou du groupe humain dans lesquels nous évoluons ..

 nous vivons me semble t il dans un monde où l’image , l’apparence ont pris une importance considérable , liée à une propension bien actuelle elle aussi , si ce n’est à abolir le temps , tout au moins à le comprimer , à le réduire à son minimum ce qui est souvent interprété comme un gage de dynamisme et d’efficience .

 votre cousin , comme nous tous , laissait donc dans son sillage sans doute une « identité » qui lui était attribuée à laquelle du fait de sa fonction était rattachés des attitudes , des modes d’expression , des types de comportement très codifiés , très stéréotypés , ceux de toute société , celle d’avant comme celle d’aujourd’hui .

 toujours très difficile dans ce cas d’avoir un mode de vie , une activité , une façon d’être , qui dérogent à cette « identité » d’emprunt telle que fantasmée plus ou moins par la société dans laquelle il évoluait et agissait au titre de son statut de pasteur .

 très facile par contre qu’on lui prête du fait des rencontres , puisqu’il était et demeurait un homme , tous les doutes , toutes les tentations , toutes les pulsions et turpitudes qui sont le lot commun à tous les hommes si on veut bien être un peu honnêtes avec nous mêmes .

 votre cousin ne se cachait pas et osait poursuivre son action au grand jour , sans s’occuper plus que cela du qu’en dira t on et autres suspicions dont il pouvait être l’objet et cela fait bien la différence d’ avec beaucoup de prédateurs en uniforme ou en fonction d’autorité morale ou statutaire .
ayant fait le choix de s’occuper de prostituées , aux yeux de ceux qui le côtoyaient , il était donc exposé à toutes ces « dérives » si on se réfère à son seul statut et sans doute lui a t on collé au moins quelques aventures extraconjugales avec l’une ou l’autre d’entre elles .

 et presque inévitablement l’a t on « jugé » parjure par rapport à ses engagements et la « moraline » l’a sans doute même condamné sans qu’il soit besoin de procès .

 IMPORTANT dans cette période où les apparences physiques , les éléments biométriques les plus simples servent de prétextes à tous types de violences , de rappeler que les apparences ne sont que des APPARENCES , de relire le mythe de la caverne de Platon et quelques maximes comme « l’habit ne fat pas le moine » ou « selon que vous serez puissant ou misérable , les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs » .

 merci pour votre article et bonne fin de journée ,Cennevive !

 P.B.A.




Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès