• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de VICTOR Ayoli

sur « Flinguer la Sécu » ! Le banquier Macron à la manœuvre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 29 septembre 10:44

@oncle archibald
Il semble que vous m’ayez mal compris, tonton. Je parle de l’embrouille de Micmacron qui veut pomper le fric de la Sécu, pas de ce que recouvre maintenant la Sécu. Et je suis bien d’accord avec vous concernant les toubibs.
Voilà d’ailleurs un article que j’ai publié je ne sais plus quand ni où les concernant :

"Toubibs or not toubibs.

Pour quelques examens médicaux très classiques pour ma compagne, nous sommes obligés d’aller à Rodez, soit 280 km aller-retour, plus une nuit à l’hôtel. Nous n’habitons pourtant ni au pôle nord ni en Afghanistan mais, pour la moitié estivale de l’année, en Lozère. Nous touchons du doigt le problème des « déserts médicaux ». Au village le plus proche, la mairie met gracieusement à disposition du médecin volontaire un local clair, vaste, bien situé. Il est venu deux « toubibes » roumaines. Un petit tour et puis s’en vont.. Actuellement, après un an sans praticien, nous avons « touché » un toubib espagnol. Pour combien de temps ?

La médecine est organisée de façon paradoxale : fonctionnement totalement libéral mais avec un financement public. Résultats : ces dernières années le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) estime que l’offre de soins s’est dégradée en quantité. 2 médecins généralistes s’installent quand 25 partent en retraite selon Patrick Romestaing, président de la section Santé Publique du CNOM. Certaines régions ont vu la moitié de leurs cabinets fermer. A l’horizon 2025 il y aura moins de 23 000 généralistes en cabinet contre 56 000 aujourd’hui. Les jeunes étudiants délaissent la spécialité « généraliste » pour d’autres plus glorieuses, plus rémunératrices. Sont-ils réellement à plaindre, ces enfants gâtés de notre société ? La collectivité – donc nos sous - paie leurs longues études. Ne serait-il pas normal qu’en retour les toubibs acceptent au moins pour quelques années de s’installer là où leur présence serait la plus nécessaire ? Mais il est plus « sexy », plus confortable, plus rémunérateur de s’installer à Paris, Nice, Aix ou Avignon plutôt que dans le Nord, la Creuse ou la Lozère... Pourtant, lorsqu’on aura le temps, on les plaindra : ils réclament 25 euros par consultation. A raison de 12 minutes en moyenne, cela fait 125 euros de l’heure, soit de 500 à 1000 euros par jour. A rapprocher des environ 1000 euros par mois du smicard et des 1500 euros par mois d’un enseignant débutant. Eh ! Oh ! Faut bien changer le 4X4 chaque année ! Et vive le trou de la Sécu : 20 milliards environ, soit le prix d’un tunnel sous la Manche chaque année.

Le Sénat a adopté ce mercredi en première lecture une proposition de loi qui toilette la loi Bachelot de réforme du système de santé (HPST), en supprimant plusieurs mesures qui avaient provoqué la colère des médecins libéraux, un électorat que la droite tente de reconquérir. Les sénateurs ont cependant infligé un camouflet au gouvernement en refusant de supprimer l’une des mesures qui avaient irrité les médecins, à savoir l’obligation pour les généralistes de déclarer leurs congés à l’avance. Les sénateurs ont en revanche voté la suppression des pénalités financières (jusqu’à 3.000 euros par an) pour les généralistes des zones sur-dotées refusant de prêter main forte ponctuellement à leurs collègues des déserts médicaux. Par ailleurs les chirurgiens-dentistes ne seront plus obligés de faire figurer le prix d’achat de chaque élément de la prothèse sur le devis mais seulement le prix de vente. Y a bon la thune ! Les arracheurs de dents multiplient par cinq le prix de prothèses souvent douteuses made in China, mettant les prothésistes français sur la paille. Et kékondi aux sénateurs ? Merci m’sieur dames !

Ils obtiennent tout ce qu’ils veulent les toubibs parce qu’ils sont en position de force. Parce qu’ils sont nombreux sur les bancs du Sénat et de la Chambre des députés ; parce que le numerus clausus imbécile organise la pénurie.

Bon. Le mieux pour nous, cambrousards, c’est encore de manger bon, boire dru, brosser madame, respirer un air pur et encore gratuit en écoutant les petits oiseaux..."


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès