• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hamed

sur J. M. Keynes, après Adam Smith, l'« Einstein » de l'économie moderne. 55 ans, le bancor est devenu « euro » de la nouvelle Europe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hamed 9 octobre 2018 12:01

@Hervé Hum

 Je rectifie un point crucial qui a engagé toute l’économie mondiale depuis 2008 jusqu’à aujourd’hui. Et aujourd’hui, encore sont ressenties les conséquences. Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a divisé par deux les quantitative easing, ce qui signifie que les QE sont toujours dans les cordes de la politique de BCE.

 

Bien entendu, rien ne vient de rien. Le néant a besoin d’être comblé même en politique monétaire. Et c’est ce que vous ne comprenez pas. Et ce n’est pas de votre faute. Pourquoi ? Parce que vous êtes un « idéaliste-réaliste », et un « idéaliste-réaliste » ne peut être qu’idéaliste parce que la réalité ne peut coexister avec l’idéal. L’idéal est l’idéal et ce qui n’est pas dans la réalité.

 

Ceci simplement une digression pour lier la rhétorique à la non-rhétorique. Et Mario Draghi n’est pas un rhétoricien, c’est une personnalité de la réalité qui a la responsabilité de plus de 500 millions d’hommes vivant, existant en Europe. Une population qui se classe 3ème du monde.

 

Bien entendu, ce que j’énonce ici font partie des idées de la démonstration à venir. Et je pense pour ne pas vous dire que je suis persuadé, que vous allez me comprendre et me donneriez raison. Parce que figurez-vous, même vous Hervé, dans votre être vous êtes concerné d’une manière ou d’une autre par ces QE. Sauf que vous ne vous rendez pas compte.

 

Et la Banque centrale européenne a la bénédiction de tous les présidents des pays de l’Union européenne. De plus les Quantitative easing européens viennent en droite ligne des quantitative easing américains. Pour la simple raison que QE américains et QE européens sont solidaires. Et je ne prends pas en compte les QE britanniques et QE japonais et QE chinois. Ces derniers sont biaisés pour la simple raison que la monnaie chinoise ne flotte pas sur les marchés, elle est dirigée.

 

A suivre


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès