• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Xenozoid

sur Osaka, San-Francisco et les « femmes de réconfort »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Xenozoid 11 novembre 2018 18:51

@wpjo
Le 24 août 1609, le shōgun Tokugawa Ieyasu [1], souverain féodal du Japon, octroya à un groupe de Hollandais un laissez-passer leur permettant de commercer au Japon. Ce fait en tant que tel ne serait pas aussi remarquable, ne serait-ce pas qu’entre 1640 et 1854 - une période de plus de deux cents ans - les Hollandais étaient les seuls Européens autorisés à entretenir des relations commerciales avec le pays du soleil levant.

À la fin du XVIe siècle, la guerre entre Bunroku et Keicho rompit les relations entre la Corée et le Japon. Cependant, le shogunat Tokugawa a recommencé à commercer avec la Corée en concluant le traité de Giyu avec le clan Sō de Tsushima Island en 1609, établissant une relation de quasi égalité grâce à des visites mutuelles de messagers coréens. Les Tsushinshi ont été envoyés de Corée pour rendre hommage à un nouveau shogun ou pour célébrer la naissance d’un héritier d’un shogun. Les émissaires coréens jouaient le même rôle qu’un émissaire chargé de rendre des hommages à un empereur chinois ou étaient utilisés pour montrer le prestige du shogunat Tokugawa


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès