• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Surya

sur Les femmes, grandes oubliées de la toponymie parisienne


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Surya Surya 6 décembre 10:01

Bonjour Fergus

Les femmes sont parfois aussi dures que les hommes, quand elle sont au pouvoir... Et même plus dures encore. Mais comme je suis une nana sympa, je vais pas donner de noms...  smiley

J’aimerais bien voir une vraie rue Emilie du Châtelet à Paris. Je dis « vraie » parce qu’il semble qu’il y en ait une, dans le 13ème, pas loin de la biblio, mais quand on regarde le plan...
(oh merci la rédaction d’avoir ajouté la possibilité d’ouvrir le lien des coms dans une nouvelle fenêtre, je viens juste de m’en rendre compte. On pourrait pas aussi avoir la possibilité de changer la couleeeeeuuur ? Bon, bon, d’accord...)
on dirait que la rue se trouve en plein milieu de la voie ferrée ! J’en profite pour dire qu’il y a pas mal de rue à noms de femmes dans le coin, sans doute parce que le quartier est récent.

Les femmes ont toujours plus ou moins eu l’autorisation de faire de la littérature, mais alors des sciences... C’est pourquoi je suis particulièrement attachée à l’idée qu’on rende hommage aux femmes scientifiques à qui on a parfois mis des sacrés bâtons dans les roues.

Y-a-il une rue Lise Meitner à Paris ? Je regarde sur Google et j’en trouve pas. Il y en a une à Palaiseau et peut être ailleurs. Encore une scientifique de génie pour qui j’aimerais voir un hommage plus prononcé, d’autant qu’elle a dû lutter contre deux préjugés et non un seul : le sexisme, et en plus l’antisémitisme des années 30 dont elle a été victime.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès